Voyage en Scandinavie 2017

28 mai 2017

28 mai 2017

28 mai 2017

JOKKMOKK

Au réveil, ce matin surprise !! La neige s’est invitée pour la Fête des Mamans. Joli cadeau après hier soir un joli coucher de soleil. Décidemment nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Dans le camping-car 7°. Une jolie couche recouvre les abords du camping-car.

DSC00124    DSC00125

Sur la route déjà plus rien, mais le vent semble vouloir se lever. Une brume persiste sur le lac. Nous verrons bien ce que nous réserve la journée.

Le ciel semble pouvoir s’éclaircir et une grosse luminosité commence à s’installer

Départ pour la visite du musée SAMI de JOKKMOKK. L’ouverture est prévue de 12h à 16h. Nous allons pouvoir vérifier si c’est vrai. Bingo !! Le musée est ouvert. 2h15 de visite instructive sur le peuple Lapon,sa culture, sa religion, sa cuisine, son mode de vie, de pêche et de chasse, de déplacement, ses habitations. Ici tente d'été.

                                               DSC00128

ses costumes et ses bijoux.

DSC00133                          DSC00134

De belles maquettes en bois  et des  manequins retracent ce mode de vie.

 

DSC00135                        DSC00136

DSC00137                         DSC00138

En parallèle l’exposition traite du territoire Lapon de sa flore, de sa faune. Des espèces empaillées permettent de voir la faune qui peuple ce pays froid.

DSC00139  DSC00142   DSC00143

DSC00144    DSC00145

De superbes explications sur les traces que les animaux laissent dans la nature, ce qui nous a permis de repérer celles des élans qui côtoyaient nos parkings.

A l'extérieur, dans le jardin du musée, une reconstitution des habitats d'hiver en bois, les Kâtor

                                                       DSC00050

et des habitats d'été recouvert de terre et d'herbe 

                                                       DSC00111     

15h30, nous n’avons pas vu passer le temps.

En sortant, le soleil nous attend, nous en profitons pour traverser la route et nous rendre à l’église de JOKKMOKK. Elle se dresse toute blanche au milieu du jardin blanchi par la neige. Elle nous fait penser à une étoile polaire.

DSC00149                          DSC00150

Impossible d’y pénétrer. Elle est fermée. A croire que personne ne la fréquente. Pourtant nous sommes dimanche.

Nous partons en quête de l’église laponne ou LAPPKYRKAN. Une église octogonale en bois rouge qui date de 1753.

DSC00151                   DSC00152

Malheureusement elle aussi est fermée. Nous n’avons pas de chance. Il paraît que l’intérieur est aux couleurs du peuple Lapon. L’église se trouve au milieu d’un petit jardin avec au bout du jardin le clocher complètement indépendant du bâtiment principal.

Voilà, notre virée dans le grand Nord suédois est terminée. Nous sommes ravis de l'avoir fait à cette époque et avec ce temps. Cela nous a permis de voir un autre côté de la Suède. Un avant goût de la Finlande et du Cap Nord.

Départ pour LULEA, notre dernière étape avant la FINLANDE. C’est à 18h que nous atteignons notre étape nocturne. Pour le souper de ce soir, nous décidons de faire pizza. C'est parti pour trouver une pizzéria. Mission réussie.

20h il est temps de trouver notre petit coin pour la nuit. Depuis ce matin, il fait très froid et ce soir, le vent se lève. Finalement nous décidons de nous poser sur le parking à proximité du centre historique GAMMELSTAD. Nous serons sur place pour demain matin afin de visiter le village.

 

Posté par chantal_gerard à 22:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 - 26 - 27 mai 2017

25 mai 2017

Ciel gris mais néanmoins une grosse luminosité. Le soleil essaie de percer. De temps en temps il y arrive mais il a du mal à s’imposer.

8h30. Oui nous sommes matinaux, le problème c’est qu’après nous traînons et aujourd’hui je ne vois pas ce qui changerait. Cela dit nous avons le temps.

12h. C’est ce que je disais. Mais bon, j’ai tout de même mis le blog à jour et Gérard a travaillé sur la carte du jour.

13h le départ pour une nouvelle petite journée. Nous redescendons à STRÖMSUND pour prendre la direction VILHELMINA. Nous allons faire la seconde boucle de la VILDMARKSVÄGEN et ce jusqu’à KLIMPFJÄLL. Après, comme pour l’autre côté la portion n’est toujours pas ouverte.

16h un panneau nous annonce que nous sommes sur le territoire LAPPLAND (LAPON).

La route de VILHELMINA jusqu’à STALON nous déçoit un peu. C’est une route bordée de forêt de sapins. Le tout est beaucoup plus rocailleux donc moins verdoyant. Elle serpente également entre les lacs mais ces derniers sont en partie masqués par les sapins.

Puis à partir de STALON, le décor change. Mon prenons de l’altitude et ce sont les torrents avec un débit très forts qui alternent avec de petits lacs plus calme. On voit que c’est la fonte des neiges. Les torrents sont grossis. Ici c’est le paradis des pêcheurs.

DSC09961   DSC09963

                                     DSC09964

 Nous notre route jusqu’aux chutes de TRAPPSTEGSFORSARNA. De jolies chutes d’eau qui tombent en escaliers. Nous nous arrêtons un instant pour admirer le paysage. Il ne fait pas chaud.

DSC09965    DSC09967

Les villages suivants que nous traversons bordent le lac de KULTSJÖN. Nous continuons de grimper et nous sommes étonnés de voir que le lac est en cours de dégel.Un contraste avec l’autre versant.

DSC09968   DSC09970

Le lac de KULTSJÖN est une immensité qui serpente, s’étend avec de petits bras. Difficile à décrire. Il faut le voir. Le tout bordé de maisons ou plutôt de cabanes de pêcheurs.

DSC09975   DSC09976

Arrivés au village de SAXNÄS, le décor change encore. De chaque côté le lac et de petits bras. Il est gelé et la neige le recouvre encore par endroit. La luminosité donne un contraste magnifique. Le reflet des nuages noirs donne une couleur sombre à la glace et les éclaircies illuminent le tout. Je craque pour une photo.

DSC09973     DSC09974

Plus loin, nous trouvons la bifurcation pour le village de FATMOMAKKE , petit village paroissial SAMI. Devant l’embranchement, nous hésitons pour finir par renoncer. Je suis déçue. Gérard n’est pas confiant en voyant la route.

Il faut dire que la VILDMARKSVÄGEN est une route de montagne, route principale, relativement large et plus ou moins entretenue mais sur laquelle on circule entre 60 et 80km/h. Elle dessert une quantité de petits villages, donc plein de petits embranchements. Le paradoxe est que lorsque nous empruntons ces petites routes, nous trouvons sur 0, 50 voir 150m un revêtement et ensuite plus rien. Ce n’est que chemin caillouteux avec nids de poule ou alors chemin de terre recouvert de petits graviers. La neige de l’hiver et le dégèle  ont endommagé ces chemins. D’où notre hésitation.

Notre route se poursuit donc jusqu’à la barrière de KLIMPFJÄLL poncturée des portions du lac gelé ou en dégèle et de torrents. La vue est très agréable et par moment le soleil se décide à faire un effort.

DSC09979    DSC09981

La journée est bien avancée et nous décidons de dormir en route. Nous redescendons jusqu’aux chutes de TRAPPSTEGSFORSARNA pour bifurquer jusqu’au village de MARSLIDEN à environ 1000m d’altitude. La route est goudronnée et paraît belle. Au bout de  quelques Km une intersection. Nous devons prendre à gauche et là, surprise !! Plus d’enrobé, un chemin de terre recouvert de gravier. Gérard décide de poursuivre et d’aviser. Pour finir, ça le fait. A 30km/h mais ça le fait car il n’y a pas trop de nids de poule.

Puis tout à coup, sur le bord de la route, nous apercevons un petit troupeau sur la route et les bas-côtés. Cette fois, Gérard s’arrête doucement pour ne pas les effrayer. Nous ne savons pas trop ce que c’est. Jeunes élans ou jeunes rennes ????

DSC09986   DSC09991

                              DSC09998

Ils n’ont pas l’air perturbés par notre présence, l’un deux, un moment semble vouloir s’approcher du camping-car. Nous sommes arrêtés en plein milieu du chemin. Vous pouvez juger des routes !! D’habitude nous ne rencontrons jamais personne et là, il faut que la seule voiture du coin passe et vienne troubler ce moment magique en klaxonnant pour qu’on lui fasse de la place pour passer. Le troupeau dérangé, traverse la route et s’engage dans un pré à proximité ce qui permet à Gérard de continuer à photographier. Ils sont trop beaux. Nous nous apercevons qu’ils broutent sous le panneau 65° Latitude Nord. Nous nous approchons du cercle polaire !!!!

                                    DSC09989

Arrivés à MARSLIDEN, à l’entrée du village une aire de pique-nique est signalée (NATURAPLÄTZ comme ils les appellent). Nous nous engageons et là, petite place au milieu des sapins et des restants de neige. Parfait pour la nuit. C’est également un départ pour randonnée pédestre. Il y a une carte mais nous ne trouvons pas celui qui nous intéresse. En effet d’ici, nous devons pouvoir rejoindre le village SAMI par les sentiers. Cela dit, il faut qu’ils soient praticables. Nous verrons demain matin.

26 mai 2017

Grand ciel bleu et grand soleil. C’est bien ce qu’on disait. 1 jr/2 voire 3. Il faut savoir apprécier ce qui passe. Comme en Bretagne.

                                    DSC00001

En faisant sa balade matinale avec Eden, Gérard a poussé jusqu’au village et n’a rien trouvé comme indication pour notre balade jusqu’au village SAMI. Nous allons nous préparer et nous verrons après. Finalement comme il fait très beau, Gérard décide de vider sa soute sur l’aire pour pouvoir récupérer ses outils. Il veut profiter d’un moment de tranquillité pour réparer le vérin du lit et la porte de la penderie qui n’arrête pas de s’ouvrir avec les vibrations. Il faut dire que les routes ou plutôt certains chemins sont en très mauvais état. Ça finit même parfois à sortir la porte de la douche de son rail.

13h c’est parti. Petit tour tout de même au village pour s’assurer que l’on a rien manqué. Aucune indication de route. Pas le choix il nous faut faire le sens inverse. En attendant, nous profitons de la vue sur un lac gelé qui sous la lumière du soleil est éblouissant et nous admirons la jolie cabane d’antan qui date de 1856.

DSC00002   DSC00005

DSC00006   DSC00007

Nous attaquons la descente du chemin caillouteux et là, à nouveau un petit troupeau de rennes qui se balade sur le chemin. Cette fois-ci, Gérard ralentit très doucement afin de ne pas les effrayer et pouvoir s’approcher au plus près. Ils sont rigolos. Méfiants mais curieux au point qu’à certains moments Gérard a l’impression qu’ils posent pour lui et rapidement ils  partent se mettre à l'abri derrière des barrières.

DSC00014   DSC00016

DSC00018          DSC00027

Arrivés à SAXNÄS, nous reprenons un peu d’essence et reprenons la route pour FATMOMAKKE mon fameux village SAMI. J’espère que nous ne serons pas déçus sinon je vais me faire mettre en boîte par mon petit homme pour les km supplémentaires.

A la bifurcation c’est un chemin un peu abîmé, terreux et caillouteux mais praticable avec précaution. Nous voilà partis pour 7km qui nous paraissent très longs.

Nous arrivons enfin en vue de notre village paroissial SAMI. Nous nous garons. Sur le parking, nous apercevons des panneaux d’information pour les randonnées pédestre. Gérard se moque de moi. Nous venons de constater que le chemin que je voulais prendre à pied faisait 22km Aller. Je vous laisse imaginer le reste. J’en ai entendu parler toute la journée. Voilà pour l’anecdote.

Pour rejoindre le village, il nous faut traverser une petite passerelle qui surplombe un torrent.

                              DSC00059

De l’autre côté, le village  s’étale au bord du lac. Au centre l’église laponne qui n’ouvre qu’en été, le cimetière en contre bas

DSC00051                                 DSC00041

et tout autour les habitations traditionnelles en bois ou KÄTOR ainsi que de petites maisonnettes. Le tout, date du 18ème siècle. Pour éviter toute dégradation, les habitations sont toutes fermées.

DSC00043   DSC00050

DSC00056    DSC00058

20170526_152626    DSC00057

Nous passons une petite heure à observer ce mode de vie puis nous regagnons notre camping-car.

Avant de partir, petit pause traditionnelle et c’est reparti. Le ciel commence à se voiler ce qui ne présage rien de bon.

Nous amorçons notre descente avec quand même des pentes à 10%.

Finalement  nous arrivons à la grande route et nous reprenons vers VILHELMINA. En chemin, à nouveau nous ralentissons. Des rennes sur la route. En fait, la route leur appartient. Ils sortent de la forêt et viennent brouter sur les bas-côtés de la chaussée. Aujourd’hui nous avons de la chance nous n’avons fait que de les croiser.

DSC00035    DSC00039

                                          DSC00040

Le paysage est magnifique. Nous ne pouvons nous empêcher de l'immortaliser. Désolés !!!

20170526_134920  20170526_134934

DSC09983          DSC09985

Il est temps de se bousculer car nous avons pris du retard tous ces jours. Les prochaines étapes sont ARVIDSJAUR et JOKKMOKK . La route est beaucoup moins jolie. Toujours des km de sapins et par moment des zones un peu sinistrées car c’est la période des coupes de bois et les bûcherons laissent tous les déchets sur place. Une tempête ne ferait pas mieux.

De temps à autre, nous rencontrons des villages. Ici la notion de village peut se résumer à 1, 2 ou 3 maisons, quelques fois plus. Elles sont soit regroupées soit complètement isolées au milieu des sapins. Quand l’hiver peut aller jusqu’à -50° on se demande comment ils vivent leur vie sociale.

La pluie et la grisaille ont refait leur apparition. La soirée s’avance, il est temps de trouver un endroit pour se poser. Comme tous les soirs d’ailleurs. Nous partons à la chasse. En guise de place pour dormir, nous apercevons 2 élans que nous voyons au dernier moment. Cette fois encore effrayés ils s’enfoncent dans les sapins. La taille est impressionnante. Nous aimerions tout de même arriver à les photographier. Nous poursuivons, un peu déçus et nous finissons par nous poser dans le petit village de SANDSELE sur un terrain en bord de lac et qui paraît désaffecté. Pas âme qui vive. Gérard fait le tour. Ça paraît abandonné.

Dans la soirée, la pluie a cessé et le ciel se dégage à nouveau. Vers 23h30, le ciel nous offre un joli spectacle. Il fait encore jour.

DSC00066     DSC00067

 

Il vaut mieux dire que la nuit n’existe pratiquement plus. Lorsque nous nous couchons nous sommes obligés de fermer les stores des fenêtrons.

27 mai 2017

Ce matin, le ciel est à nouveau gris, chargé de nuages avec des averses. Pourtant après le spectacle d’hier au soir, nous aurions pu espérer du beau temps. Tant pis.

Nous reprenons notre périple sur des km et des km de forêts de sapins. De temps en temps des torrents, des lacs gelés ou en dégèle. Nous en profitions pour scruter les bas-côtés en espérant apercevoir des élans. Le soleil et le ciel bleu ont refait leur apparition ce qui fait donne envie à nos amis les rennes de venir brouter au soleil. Ça égaie la journée.

ARVIDSJAUR. C’est le lieu de marché et de rencontre des SAMI depuis des siècles. La ville compte encore une vingtaine de familles nomades qui vivent toujours de l’élevage des rennes.

A ARVIDSJAUR, la première église fut construite en 1607 dans l’espoir de convertir les SAMI à la foi chrétienne. Comme c’était un peuple de nomades et qu’ils avaient du mal à être assidu à l’église, ils se mirent à construire autour de l’église de petites maisons carrées coiffées de toits de forme pyramidale appelées GÄHTIES pour passer la nuit afin de rendre les visites à l’église plus facile. Aujourd’hui ces habitations sont préservées dans le parc de LAPPSTADEN.

DSC00070   DSC00074

DSC00075   DSC00077

Nous n’avons pas pu visiter la vieille église qui fait partie du musée et qui est encore fermé !!!!! Eh oui !!!!

Nous nous sommes rabattu sur la nouvelle église qui, sous le soleil, nous paraissait très jolie et d’une forme totalement différente de ce que l’on a pu voir dans les autres régions de Suède. Pour une fois, elle était ouverte. L’intérieur est très sobre mais tout de même un peu coloré. Des couleurs polaires gris bleu.

DSC00083     DSC00085

                                DSC00091

Une statue commémore l'évangélisation des SAMI.

DSC00094      DSC00095

En chemin, nous croisons l'ambulance des neiges !!!

                                       DSC00096

Après ARVIDSJAUR, il nous faut penser aux choses sérieuses. Nous n’avons plus d’eau. Une aire est signalée à MOSKOSEL sur notre route. Lorsque nous y arrivons, l’endroit est sympa, une belle aire aménagée en aire de pique-nique, avec table, barbecue, toilette et eau. Le tout au bord d’un énorme torrent. Malheureusement, l’eau est fermée à cause du gel. Nous décidons de nous poser ici pour déjeuner car le cadre est sympa pour nous et pour Eden.

DSC00099     20170527_155405

                                20170527_155554

Nous repartons pour JOKKMOKK en espérant que là nous trouverons ce qu’il nous faut.

Les rennes ont décidé de nous faire des clins d'oeil tout au long de la journée. C'est super !!

DSC00106       DSC00108

Finalement au bout d’une centaine de Km, nous trouvons une aire de parking avec tous les services. Tellement occupés à faire l’intendance du camping-car que nous ne réalisons pas tout de suite que nous sommes au CERCLE POLAIRE.

20170527_182700       DSC00115

                                DSC00118

Des camping-cars sont arrêtés, les gens se photographient sous les panneaux ou devant la borne qui marque le passage du cercle. Le paysage est beau, un lac gelé, une petite cabane, une tente laponne et la limite du cercle polaire qui est représenté par la borne et les galets blancs qui prolonge le cercle.                             

                                       20170527_182128

Nous finissons par faire comme tout le monde photos, selfies et même Eden est de la partie.

DSC00113     DSC00116

DSC00117        DSC00121

                                        20170527_182141

Voilà une étape de plus !  Attention nous ne sommes pas au CAP NORD. Celui est en Norvège. Ici nous sommes toujours en Suède et à 67° Latitude Nord.

Au sommet du parking, un restaurant-boutique souvenirs mais qui je vous le donne en mille « n’est pas encore ouvert !!!! ». Donc pas de certificat de passage du CERCLE POLAIRE, ni de cartes postales. Nous verrons à JOKKMOKK.

De toute façon, en Suède, en dehors des grandes villes, il est très difficile de trouver des cartes postales. Les boutiques de souvenirs sont quasi inexistantes. Quant aux cartes postes, si nous en voulons, nous les trouvons dans certains supers marchés ou dans les bureaux de tourisme.

Par exemple à SAXNÄS, lorsque nous avons pris notre essence, la station faisait la distribution d’essence, épicerie, bureau de poste et pharmacie. Avec tout ça, débrouillez-vous.

JOKKMOKK, notre étape nocturne. Gérard décide de fêter l’évènement au restaurant.

Tout d’abord, nous partons à la recherche du bureau des touristes pour voir les horaires. Pas de bol, il est fermé le samedi et le dimanche. Par contre, le côté sympa en Suède, c’est que nous trouvons très facilement les plans et les brochures à l’extérieur des points Info. Ils ont de petites boîtes dans lesquelles ils glissent les plans de la ville et les brochures touristiques. Le tout en plusieurs langues. Ces jours nous arrivons à trouver des explications en Français comme à LAPPSTADEN .

Nous passons au musée SAMI. Ouf, il est ouvert le dimanche de 10h à 16H.

Reste le restau. Tous ceux recommandés dans notre guide sont fermés. Nous finissons par tomber sur un qui est ouvert. Nous décidons de nous lancer. Au menu, apéro, émincé de renne avec purée de pomme de terre maison, marmelade d’airelles, salade verte. Le tout, accompagné d’un blanc espagnol. Le dessert nous l’avons pris sur dans le camping-car avec un thé devant face à un lac et un coucher de soleil.

20170527_204853              20170527_205616

 

 

Posté par chantal_gerard à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2017

24 mai 2017

24 mai 2017

STRÖMSUND

Le ciel a l’air de vouloir tenir sa promesse. Le ciel est bleu avec quelques queues de vache, (comme disait ma grand-mère), soleil et douceur.

8h30, il faut se bouger car nous voulons partir de bonne heure, faire l’intendance du camping-car et profiter de la connexion wifi pour la mise à jour de notre blog. Nous devons également repasser  au bureau du tourisme afin d’essayer de savoir si la VILDMARKSVÄGEN est totalement ouverte à la circulation. Tout cela prend du temps.

12h, bureau du tourisme. Pas de bol, il ouvre à 13h. Je finis par trouver quelqu’un. Je lui explique que nous comptons emprunter la VILDMARKSVÄGEN et que nous voulons savoir si c’est possible. Du coup elle va chercher l’hôtesse qui se trouve dans un autre bureau. Super. Je recommence mon histoire, un monsieur se rajoute à la conversation, ils se mettent à vérifier et pour finir, c’est non. Elle n’ouvre que le 6 juin. Un peu tard pour nous. Sur une carte, ils me font voir la portion qui est totalement fermée à la circulation.

La VILDMARKSVÄGEN est une boucle de 370 km qui permet de rallier STRÖMSUND à VILHELMINA par une route de montagne qui est surnommée la route de la NATURE SAUVAGE.

Avec Gérard, nous décidons tout de même de l’emprunter quitte à faire demi-tour. Nous verrons bien là-haut.

13h c’est parti ! Au départ toujours un peu le même paysage de forêts de sapins qui alternent entre prairies et lacs et des maisonnettes ou des villages éparpillés çà et là. Nous ne pouvons, nous empêcher d’être admiratif car les Suédois ont l’air de prendre soin de la nature. Nous trouvons des aires de pique-nique avec barbecue ou des aires de repos très régulièrement de façon à pouvoir profiter de cette nature.

Dans une ligne droite, coup de cœur. J’aperçois 2 grosses formes. 2 élans. Gérard s’arrête en catastrophe. Il faut dire qu’ici c’est facile on ne rencontre pratiquement que peu de voitures. Le temps de prendre l’appareil, les 2 animaux détalent avec un peu d’hésitation. Trop tard, pour les mettre en boîtes. Je suis déçue.

En cours de route, le soleil et le ciel bleu ont décidé de quitter l’aventure. Dommage ! Mais il reste une belle luminosité. Nous ferons avec. Pas le choix !

Arrivés à BÄGEDE, nous bifurquons pour prendre une petite route rocailleuse de 29km, qui doit nous mener aux chutes de HÄLLINGSÄFALLET. Elles font 43 m de haut et se jettent dans un gouffre de 800 m de profondeur. La route est un vrai désastre. Nids de poule sur nids de poule. Nous faisons quelques km à 20km. Avec Gérard, nous décidons de faire demi-tour. 1, ça va nous prendre un temps fou à cette allure. 2, vu les conditions du chemin, nous avons peur de casser quelque chose (pare-brise c’est suffisant). 3, n’oublions pas qu’il faut revenir.

De retour sur la grande route, nous continuons jusqu’à GÄDEDE et pendant tout le trajet nous apercevons de plus en plus de neige sur le bord des lacs. A un moment, nous nous arrêtons pour en avoir le cœur net. Oui le lac est gelé et c’est bien de la neige sur les rives.

DSC09911   DSC09912

Impressionnant lorsqu’on voit cette étendue d’eau. Pour finir, nous nous disons que les hivers doivent être très rudes. Pas étonnant de voir devant les maisons des motoneiges qui stationnent et en guise de véhicule des 4X4. Le paysage est magnifique malgré la grisaille qui s’installe.

GÄDEDE, pause syndicale de mon chauffeur avant d’attaquer la montée. Il est tout de même 15h. Ok, on va dire le goûter. Nous ne nous attardons pas.

Nous attaquons la montée jusqu’au lac de STORA BLÄSÖN avec de nombreux arrêts pour admirer cette immensité blanche que fait le lac gelé.

Un petit parking Gérard veut photographier son camping-car dans la neige. Heureusement il ne va pas plus loing car le sol est gelée et la sortie est bouchée. Donc marche arrière.

                                            DSC09930

A certains endroits, le lac dégèle, la glace et l’eau se côtoient. A d’autres, le dégèle grossit les torrents qui se jettent dans le lac et leurs eaux font des arabesques dans la glace.

DSC09916  DSC09918

DSC09923   DSC09927

Un peu plus loin, c’est la couleur bleutée de l’eau sous la glace qui nous rend admiratif. Je sais, il ne nous en faut pas beaucoup !

20170524_173440   20170524_173513

 En fait depuis STÖMSUND, la route serpente le long de nombreux lacs dont le plus grand est STORA BLÄSÖN. Nous avons l’impression d’immensité et que nous n’en verrons jamais la fin.

En route, nous bifurquons à nouveau en direction d’ANKAREDE et pour voir quoi. Je vous le donne en mille UNE EGLISE !! Mais pas n’importe quelle église. Une petite église SAMI (LAPON) en bois blanc, le lieu de rendez-vous des SAMI locaux qui viennent célébrer le solstice d’été.

DSC09937                              DSC09939

Inutile de vous dire que compte tenu de la température et de la neige qui reste, ce n’est pas pour tout de suite. Il fait 6° et il est 17h

                                                    DSC09941

D’ailleurs l’église est fermée. Déception. Gérard essaie de faire le tour pour essayer de voir l’intérieur et il s’affale dans la neige gelée. Il lâche l’affaire. Autour de l’église, un cimetière dont on ne voit presque plus les tombes,

                                     DSC09942

et quelques maisons. Au fond, nous apercevons des habitations SAMI. Nous décidons d’aller faire nos curieux. Mais impossible de s'approcher plus entre la hauteur de neige par endroit et la gadoue du dégèle qui a commencé. Nous ne sommes pas équipés pour.

                                                         DSC09944

Retour au camping-car. Nous sommes frigorifiés. Demi-tour. Pas le choix, ici les routes ne communiquent pas. Nouvel arrêt. Cette fois c’est pour admirer un torrent dont les rapides charrient des blocs de glace. Mini iceberg.

DSC09946  DSC09947

DSC09948   DSC09951

Nous rattrapons la grande route. Et là, comme depuis STRÖMSUND, malgré la neige présente de partout et les lacs gelés, la route est belle et dégagée. Nous décidons de pousser jusqu’à LEIPIKVÄTTNET, début de portion fermée. Nous espérons que finalement nous pourrons faire la boucle complète. Arrivés sur le plateau, terminus. La barrière est bien là pour empêcher toute circulation sur environ 50Km. Dommage. Pourtant de l’autre côté de la barrière la route est tout aussi dégagée que de notre côté. Tant pis. Nous sommes bons pour amorcer la descente en sens inverse.

En route, mon chauffeur décide qu’il a dépassé son quota d’heures de conduite et nous cherchons une petite place pour la nuit. Ce sera beaucoup plus bas dans la descente à cause du froid. C’est sur une aire de repos au bord du lac de KVARMBERGVÄTTNET que nous poserons notre maison. La grisaille a disparu, le soleil nous refait un clin d’œil et fait de jolis reflets dans l’eau. Le top !

DSC09954  DSC09955

 Toutes ces photos ont été prises au même moment. Il est 20h30. Incroyable !!!!!!

                                       DSC09959

Fin de la journée et apéro obligatoire !!!!!!!

                                     DSC09960

A plus tard, Gérard m'attend !!!!!!!

Posté par chantal_gerard à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2017

21 - 22 - 23 mai 2017

21 mai 2017

Nouvelle étape TÄLLBERG, petit village de chalets qui pour la plupart sont peint en rouge FALEU et qui s’étend à flanc de collines verdoyantes avec une vue imprenable sur une partie du Lac De SILJAN. Particularité de ce petit coin perdu. Il comprend 200 habitants, 8 hôtels de charmes et des magasins de luxe. C’est un lieu prisé pour son côté romantique.

DSC09809                 DSC09812

Chaque petit village a un arbre de mai. Chaque niveau correspond à des voeux.

                                                              DSC09813

DSC09816  DSC09817

DSC09819  DSC09822

Régulièrement nous voyons d'anciennes cabines téléphoniques transformées soit en bibliothèque, soit en exposition de vieux téléphones.

DSC09824             DSC09825

Sur le parking, nous tombons sur des couples de séniors passionnés de vieilles voitures. Gérard ne peut résister de les prendre en photos.

DSC09798  DSC09802

Un peu plus loin sur notre route, nous faisons un arrêt bref à VIDABLICK qui se trouve quelques km avant RÄTTVIK. La VIDABLICK UTSIKSTORN est une tour panoramique qui permet d’avoir un vue imprenable sur le lac. La route pour y accéder est une petite route sinueuse qui aboutit à l’orée d’une forêt de sapin et à l’esplanade où s’élève la tour. Malheureusement, là aussi, nous sommes tôt dans la saison puisqu’elle n’est accessible qu’à compter de début juin. Nous nous contenterons de la vue de la terrasse du café.

                                                DSC09826

Nous redescendons reprendre la route principale qui va nous mener jusqu’à NUSNÄS où nous ferons notre halte nocturne.

Tous ces villages sont situés autour du Lac de Siljan qui fait 75 km de diamètre. La route traverse les forêts de sapins,  serpente autour de ce lac, tantôt s’en approche pour s’en éloigner et le surplomber. La vue est magnifique.

Nous arrivons à NUSMÄS il est 16h. Petite, très petite journée.

Nous commençons par repérer la fabrique de petits chevaux de bois que nous voulons visiter demain puis nous partons à la recherche de notre halte. Nous trouvons très rapidement une petite route qui nous amène à un petit port situé au bord du lac où s’alignent les hangars des pêcheurs.

DSC09830                    DSC09831

Une fois installé, nous partons pour une petite promenade avec Eden le long du lac. Lorsque nous revenons, nous avons des voisins. Il faut dire que le coin est sympa.

22 mai 2017

NUSNÄS

Ce matin le ciel bleu et le soleil sont là mais un petit vent très frais s’est invité.

10h30 nous sommes devant la fabrique de petits chevaux de bois peints d’DALECARLIE de NILS OLSSON. La fabrique date de 1928. C’est un artisanat typiquement suédois. L’origine de cet artisanat remonte au 18éme siècle. Ce sont des bûcherons qui en premier ont commencé à faire les chevaux de bois. Le soir au coin du feu ils s’occupaient en façonnant des objets simples. Le cheval qui était leur compagnon de travail était leur principale source d’inspiration. Au 19éme siècle on commença à les peindre et à les orner de motifs.

La visite des ateliers nous a permis de voir le procédé de fabrication. Les chevaux sont dessinés sur des planches de sapin à l’aide de formes ou de tampons. Les tailles vont de 3cm à 50cm ce qui permet d’utiliser les planches sans trop de chute.

                                                   DSC09852

Ils sont découpés à la scie à ruban pour passer ensuite dans les mains du sculpteur qui façonne le cheval au couteau. Aujourd’hui cette étape de fabrication est externalisée chez des ouvriers à domicile. Les pièces reviennent à la fabrique et rentrent dans la chaîne de finition.

DSC09837  DSC09850

Vient ensuite l’apprêt et le lissage blanc pour masquer les imperfections.

                                        DSC09839

Les sujets sont ensuite trempés dans des bains de peinture pour la couleur de base (rouge, blanc, bleu, noir, rose, etc….) et mis en séchage.

DSC09840  DSC09841

Dernière étape la mise en peinture manuelle des motifs et la couche de finition, le vernis.

DSC09853  DSC09857

                                     DSC09858

Dans les différents ateliers, les ouvriers se prêtent très gentiment au jeu des photos. Voici un autre exemle de leur savoir faire

                                            DSC09833

Avant de quitter la fabrique, un petite tour à la boutique pour admirer la production et se laisser tenter.

Il est grand temps de se bousculer car nous avons de la route à faire et nous flânons de plus en plus. L’objectif c’est de rejoindre STÖMSUND

La route que nous prenons est en ligne droite de NUSNÄS à STÖMSUND. Elle traverse des forêts de sapins et longe des rivières, des torrents ou des lacs. Le paysage est tout de même par moment aride.

C’est d’ailleurs au bord d’une rivière que nous ferons notre pause syndicale de déjeuner. Il faut dire que mon chauffeur ne conduit pas le ventre vide.

Dans le courant de l’après-midi le temps s’est dégradé et c’est une nouvelle fois le ciel gris, la pluie et les éclaircies qui nous accompagneront jusqu’à ÖSTERSUND.

Au cours du trajet, nous apercevons les monts enneigés. Un peu surpris et inquiets car nous nous demandons si le temps va compromettre le circuit que nous devons faire au départ de STÖMSUND.

DSC09861  DSC09862

C’est à SUNNE à quelques Km d’ÖSTERSUND que nous décidons de nous arrêter pour la nuit. Mon chauffeur en a marre. Il est 20h15 et nous avons fait 395km. Une folie !!!!

Comme toutes les fois nous tournons un peu pour trouver notre halte et souvent nous nous laissons guider par notre instinct. Ce sera une réussite !

Nous quittons la grande route pour prendre un chemin qui s’enfonce dans une forêt avec l’espoir qu’il nous mènera au bord du lac. Bingo !

Nous arrivons dans une clairière aménagée en parking et en bordure de lac. Le top. J’adore et je ne vous parle même pas d’Eden.

DSC09870              DSC09871

Comme d’habitude, nous nous posons et hop, petit balade du soir avec Eden pour découvrir le paysage. Par contre il fait très froid. Dans la journée les températures ont baissé.

La forêt est un départ de randonnée et surtout les bords du lac sont aménagés en aire de pique-nique.

DSC09863  DSC09864

DSC09868  DSC09869

                                   DSC09866

Nous rentrons frigorifiés de notre promenade et inquiets pour les jours suivants. Mais bon, nous verrons bien.

La soirée se passera à décharger photos et poursuivre la mise à jour de notre blog.

Vous savez tous que nous sommes des couches tard. Mais là, nous nous sommes laissés surprendre par le temps.

Il est 2h du matin lorsque nous levons notre nez de nos ordinateurs. Je regarde par la fenêtre et là stupeur, nous avons l’impression qu’il fait encore jour ou que le jour se lève. Nous ne savons pas trop. A travers les sapins, les couleurs sont trop belles. Du coup, Gérard décide d’aller faire quelques phots et il constate qu’il n’a pas besoin de lampe pour se déplacer.

DSC09876  DSC09878

DSC09880  DSC09881

Finalement les batteries rendent l’âme et nous obligent à aller nous coucher.

Bonne nuit !!!!

23 mai 2017

Aujourd’hui surprise ! Grand ciel bleu sans aucun nuage, soleil radieux et surtout douceur. Profitons donc de cette belle journée.

Elle démarre un peu tard puisqu’il est 14h lorsque nous décidons de nous bouger. He oui !!! C’est tout nous. On vit notre vie.

Avant de reprendre notre route, nous faisons un petit arrêt pour prendre des photos. Normal ! Hier sous grisaille et aujourd’hui sous soleil et en prime la neige.

DSC09882  DSC09883

                                       DSC09884

Comme souvent le parking a un habitant surprenant !

                                            DSC09885

Le lac où nous avons bivouaqué est immense et a une histoire. C’est le lac STORSJÖN ou GRAND LAC profond de 91m et censé être hanté par un monstre le STORSJÖODJURET. La légende dit qu’il aurait été aperçu en 1635 et qu’il aurait le corps d’un serpent et la tête d’un félin. Voilà pour la petite histoire. Je vous rassure hier au soir nous n’avons rien vu !!!

Nous quittons enfin SUNNE pour arriver à ÖSTERSUND. Gérard fait un petit arrêt car il vient d’apercevoir de la neige encore présente et une petite piste.

DSC09886  DSC09888

Pendant tout le trajet, le paysage est similaire à celui de la veille. Grande route droite qui traverse les forêts de sapins, traverse des points qui enjambent de petits torrents et au loin des lacs.

DSC09889  DSC09890

Il est 17h lorsque nous atteignons STÖMSUND. Plusieurs priorités. Les courses, l’essence, l’intendance du camping-car et une halte. Les 2 premières étant faites, nous nous décidons à rentrer sur un camping en bord de lac en mode QUICK STOP. C’est-à-dire que nous pouvons stationner de 21h à 9h00 à prix réduit mais avec tous les services et le wifi. Avec tout ça, il est 20h.

Comme hier au soir, en fin de souper, j’aperçois le ciel avec des couleurs étranges. C’est dit, il faut aller au bord du lac. Le spectacle de couleurs est magnifique. Il est 23 h !!!!

DSC09899  DSC09900

                          DSC09902

 

Posté par chantal_gerard à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2017

15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 mai 2017

15 mai 2017

GÖTEBORG

10h30 nous sommes prêts à partir. Plus qu’à faire l’intendance du camping-car et ce sera bon.

Le ciel qui était gris et couvert ce matin se dégage pour laisser place au ciel bleu et au soleil.

Ça tombe bien car nous avons l’intention de visiter GÖTEBORG en attendant ce soir, 18h30, notre rdv avec Clémence et Niklas.

Nous espérons que le courrier de l’assurance sera arrivé. Pour l’instant l’impact n’a pas bougé.

Avant la visite de la ville, repérage du quartier de Clémence et Niklas car ils habitent en plein centre. Il nous faut trouver de quoi stationner le temps de la soirée et de préférence pas trop loin. Nous trouvons ce qu’il nous faut à 1,5 km à pied. Ça va, ce n’est pas trop loin.

Second objectif de la journée, trouver une station de gaz pour recharger notre bouteille. Gérard entre l’adresse au GPS. Une fois sur place, nous constatons que la station n’existe plus. Ce n’est pas grave. Nous avons d’autres adresses sur STOCKHOLM. Ça peut attendre un peu.

Nous retournons dans le centre de GÖTEBORG et nous trouvons une place pour la journée à proximité du quartier de HAGA, quartier que nous souhaitons visiter.

Il est 12h30. Le temps est bizarre. Le ciel s’est chargé, il fait gris mais lourd. Nous décidons de laisser nos blousons malgré le temps incertain. A peine quelques mètres et les gouttes commencent à tomber. Retour au camping-car pour récupérer nos blousons et c’est parti. Marquage du camping-car sur le GPS, il vaut mieux. Nous n’avons pas trouvé le point info. Nous ferons avec mon plan et mon guide.

La priorité avant d’attaquer la visite c’est de trouver un fleuriste afin de ne pas se retrouver piégé ce soir.

Nous commençons à remonter les rues et nous tombons sur l’église OSCAR FREDRIK. Son côté très coloré nous attire et nous entrons pour une petite visite.

DSC09529  DSC09531  DSC09532

Après cela, nous essayons de repérer le quartier de HAGA. En fait, il est très proche de nous. Nous commençons à nous enfoncer dans le quartier lorsque nous repérons un fleuriste. Nous entrons, à l’intérieur de très jolies compositions. Nous craquons pour des nuances de bleu pour les hortensias qui rappellent la Bretagne et le blanc avec les pivoines. Retour au camping-car, nous n’en sommes pas très loin afin d’y déposer les fleurs.

Avant de repartir, une petite pause déjeuner et cette fois nous laissons les blousons car la pluie a cessé et il fait très lourd. La fleuriste nous a donné un petit plan du quartier de HAGA. Ce sera plus facile pour se repérer.

En chemin, nous repérons un magasin de bricolage. Style grande surface. Plus simple, pas besoin d’expliquer ce que nous cherchons. Gérard a besoin de colle et de taquets en bois pour réparer un des vérins du lit qui s’est défait. Non ! Ce n’est pas à cause de nous. C’est simplement, que par 2 fois, Gérard a oublié de rabattre le lit avant de rouler. Moralité il est descendu tout seul et il n’a pas aimé du tout.

Enfin nous atteignons le quartier de HAGA. C’est le plus ancien de GÖTEBORG. Il date de 1648. Il fut dans les années 60 et 70 le repaire des hippies. Ses rues sont toutes pavées, ses bâtiments sont en bois patinés avec de nombreuses boutiques vintage, des cafés et des restaurants. Lorsque l’on franchit les porches nous nous retrouvons dans des jardins privatifs.

DSC09539                           DSC09540

DSC09542  DSC09543                               

                                                           DSC09538

Nous poussons jusqu’à l’église du quartier, HAGAKYRKAN,  qui se dresse au milieu d’un très beau parc. L’intérieur est d’une belle simplicité mais d’une grande luminosité. Très sobre ou le bois et le blanc dominent. Nous commençons également à retrouver des vitraux.

DSC09545  DSC09546   DSC09547  DSC09548

Nous continuons notre découverte et nous arrivons au pied d’un jardin où domine une ancienne fortification SKANSEN KRONAN. Pour accéder des marches ! Ça faisait longtemps !

DSC09551                           DSC09552

pas moins de 4 volées de 60 marches qui débouchent sur une esplanade bordée de canon et une vue magnifique sur la ville.

DSC09554                            DSC09556

                                                            DSC09559

Enfin d’habitude ! En effet, depuis un moment une épaisse brume s’abat sur la ville et gâche un peu le paysage. Mais il fait toujours aussi lourd. Nous faisons le tour de l’édifice (qui n’est pas à la visite) et de ses abords.

DSC09557           DSC09558

                                                                 DSC09560

Nous redescendons par un chemin qui traverse les jardins pour atteindre le quartier de LINNE avec ses grandes rues bordés de cafés, de restaurants, de sex-shops et de brocantes.

                                              DSC09603

Nous reprenon la direction des quais où se trouve notre camping-car et où nous devrions trouver MASTHUGGSKYRKAN.

DSC09581  DSC09586  DSC09588

L’intérieur de cette église évoque la coque retournée d’un navire.

DSC09561                             DSC09569

Le temps s’est complètement dégagé avec le retour du soleil et du ciel bleu. La situation de l’église sur les hauteurs permet d’avoir une jolie vue sur le port et les alentours.

DSC09584                     DSC09587

Cette fois c’est le quartier de KLIPPAN qui nous attire. C’est un ancien quartier industriel de brasseries, verreries, fonderies et salaisons. Nous y trouvons également un petit port avec des maisons de pêcheurs datant du 18è siècle ainsi que les vestiges d’un ancien fort GAMLA ÄLVSBORGS. L’ensemble de ce quartier fait partie d’un plan de sauvegarde  du patrimoine.

DSC09591                      DSC09594

DSC09597              DSC09598

Voilà, il est 18h et il est temps de rejoindre Clémence et Niklas.

Nous reprenons notre camping-car pour nous garer sur le parking à proximité de chez eux. Il fait très chaud, nous sommes un peu fatigués de notre journée mais nous avons encore une petite marche de 1,5km à faire avant d’arriver chez eux.

Les enfants sont ravis de nous voir. L’accueil est à la fois très chaleureux et très simple. Leur petit nid est décoré avec goût. Nous ne voyons pas passer la soirée. Notre composition de fleurs fait son effet entre le bleu breton et les pivoines qui sont les fleurs préférées de Clémence. Yess ! Nous avons discuté à bâtons rompus de bien des sujets, vu leurs photos de mariage, eux ceux de nos travaux, évoqué les souvenirs de Bretagne avec Clémence. Super soirée. De plus, le courrier de l’assurance est arrivé et nous allons pouvoir reprendre notre route. Nous les quittons vers 00h30 avec la promesse de venir nous rendre une petite visite en Bretagne.

Nous repartons pour 1,5Km, histoire de digérer. Arrivés au camping-car, nous décidons de retourner à proximité du camping. Au cours des ballades avec Eden, nous avons repéré une aire de camping-car. Pour ce soir, ce sera beaucoup plus simple.

                                                           DSC09599

16 mai 2017

GÖTEBORG

Douceur, ciel voilé mais pas de pluie. 22° dans le camping-car.

Ce matin, comme souvent, nous traînons. Nous décidons de passer encore quelques heures à visiter GÖTEBORG avant de rejoindre STOCKHOM.

13h30, avant de repartir Gérard procède à l’intendance du camping-car comme cela, nous serons tranquilles et met en place la rustine sur le pare-brise. Nous verrons bien si c’est efficace. Quant à moi, j’en profite pour faire une petite balade à Eden dans les bois. Je trouve des parterres de muguet. Il est à peine en fleur. Inutile d’en ramasser il ne s’ouvrira pas.

Fin prêts, direction le centre où nous retrouvons notre parking sur les quais. C’est très pratique car il y a beaucoup de place.

Nous reprenons la visite de la ville sous un ciel menaçant et le vent se lève. Aujourd’hui, pas de but précis. Juste arpenter les rues pour découvrir un peu l’architecture de certaines rues. Nos pas nous ramènent dans le quartier de HAGA que nous traversons avec plaisir.

DSC09600                                    DSC09601

                                                 DSC09602

Clémence nous a recommandé de goûter les sandwichs à la crevette. Nous cherchons désespérément une sandwicherie qui pourrait satisfaire notre envie. Rien. Finalement, nous rentrons au camping-car et nous nous vengeons sur un jambon beurre.

17h. Il est temps de prendre la route car nous avons un peu de km à faire pour atteindre STOCKHOLM. Nous n’y serons pas ce soir, c’est certain.

21h45 nous faisons notre halte nocturne à JÖKONPING et c’est avec beaucoup de mal que nous réussissons à nous poser sur le parking d’un terrain de foot. Ce n’était pourtant pas les bois qui manquaient mais impossible d’y accéder. Tant pis. Ça fera l’affaire pour une nuit.

17 mai 2017

Nous reprenons la route il est 12h toujours sous le ciel gris et un peu de pluie. Aujourd’hui, nous avons l’humeur vagabonde. Nous décidons de faire une petite halte à GRÄNNA petite ville réputée pour ses confiseries.

Nous trouvons à nous garer sur le parking d’une COOP et du coup nous en profitons pour faire quelques courses.

Après ça, direction de centre-ville. GRÄNNA est tout en longueur avec une rue principale bordée d’un côté de boutiques de souvenirs, de confiseries et de l’autre, un peu en hauteur des maisons auxquelles on accède par des petits escaliers qui s’échelonnent le long de la rue principale.

Nous trouvons très facilement la boutique réputée qui est juste en face du point info. Boutique vintage, qui fabrique les POLKAGRIS ORIGINAL sucres d’orge à la menthe poivrée rayés rouge et blancs .

                                                     DSC09635

Nous entrons dans la boutique et nous apercevons un étalage de berlingots, de sucreries en tout genre. C’est un festival de couleurs et de formes.

Au fond du magasin, une vitre permet d’observer les ouvriers  en pleine fabrication des POLKAGRIS selon la recette datant du 19éme siècle.

DSC09606                              DSC09608 DSC09609                       DSC09610

DSC09612                           DSC09613

                                                   DSC09621

Nous avons même droit à une petite dégustation encore tiède. C’est délicieux,

Avant de quitter la boutique nous faisons quelques achats pour nos 3 princesses.

Nous reprenons notre route et l’après-midi est déjà bien avancé lorsque nous faisons une halte à NORRKÖPING. Nous trouvons rapidement à nous garer et nous partons à la découverte d’un quartier industriel INDUSTRILANDSKARPET. Ses anciennes fabriques et ses canaux ont été reconvertis en un ensemble de lieux de sorties gastronomiques et culturels jalonnés de cascades et d’écluses

DSC09645                               DSC09646

DSC09648                            DSC09652

                                               DSC09653

 On y trouve des musées entre autre celui du papier

DSC09642                                              DSC09643

des annexes d’universités, des galeries d’art, des centres de congrès et un cinéma.

                                                                 DSC09654

Des passerelles permettent de passer de bâtiments en bâtiments.

DSC09636                             DSC09639

DSC09640                                     DSC09641

Nous avons voulu visiter le MUSEE DU TRAVAIL mais déception, aucune traduction en Français et surtout exposition plus que sommaire. Le seul côté intéressant c’est l’architecture intérieur du bâtiment.

Cette fois, direction STOCKHOLM sans aucun arrêt. Nous atteignons la ville il est 20H. La traversée de STOCKHOLM est très pénible car il y a beaucoup de travaux et beaucoup de circulation. Nous finissons par atteindre notre point de chute mais qui une fois encore n’existe plus. Un peu plus loin, nous apercevons un parking. Nous décidons d’y passer la nuit car Gérard est un peu tendu. Au moment de payer, Gérard s’aperçoit que c’est 4,5€ de l’heure. C’est abusé. Qu’à cela ne tienne, j’ai une autre adresse. Nous repartons pour un petit tour de circulation et d’embouteillage et une traversée de STOCKHOM car c’est à l’opposé du point où nous sommes. Quand nous y arrivons, le gag. L’aire existe bien mais elle est fermée par une barrière à code. Pas de réception, pas d’automate, juste un numéro de téléphone à appeler. Nous renonçons. Trop dur de s’exprimer au téléphone. A côté de l’aire, un parking privé. Nous trouvons une place pour la nuit et en lisière de parc. Nous verrons demain matin.

18 mai 2017

STOCKHOLM 1

Le ciel est couvert. Il fait très lourd. De temps à autre des gouttes de pluie et des éclaircies. Comme d’hab !!!

Au cours de la balade matinale d’Eden, Gérard est passé à l’accueil. Toujours personne à la réception. Il 8h30. Nous décidons de renoncer et de partir. De toute façon nous devons vider les cuves et les wc. Impossible donc de rester en ville. De surcroît, il nous faut remplir la bouteille de gaz.

Nous commençons par le gaz. L’adresse que nous avons, existe mais ne fait pas le remplissage des bouteilles de gaz. Le caissier très sympa redonne une nouvelle adresse à Gérard et lui imprime le plan. Génial. 33km plus loin, c’est bon. Aïe ! Nouveau problème. Le gars ne veut pas nous remplir la bouteille sous prétexte de la date de validité de la bouteille est dépassée. Tant bien que mal je lui explique que nous n’en avons pas d’autre et qu’en France ça ne pose pas de problème. Il est réticent, refuse et nous dit vouloir trouver une solution. Finalement, très gentiment, il accepte. Ouf ! Dès que nous pourrons, nous débarrasserons de cette vieille bouteille.

Une bonne chose de faite. Maintenant direction l’aire de camping-car. Avec Gérard, nous ne nous sentons pas de retraverser STOCKHOLM pour essuyer un éventuel échec. J’ai une autre adresse sur notre route. Nous serons à 15km de STOCKHOLM. Nous verrons sur place s’il existe des possibilités de transport.

Il est 11h30 lorsque nous arrivons sur ÄLTA. Nous avons l’impression d’être dans la pampa. Cela dit le coin est sympa. Un camping et une aire de camping-car gardée, le tout au milieu des bois et à proximité d’un petit lac et avec toutes les commodités. Nous y serons mieux qu’en ville et Eden aussi. De plus, Gérard va pouvoir rêver 2, 3 jours :)

DSC09711                                        DSC09712

                                                   DSC09713

Nous nous adressons au camping qui gère les 2 sites. La personne m’explique que le bus est au bout du chemin qui nous a amené et qu’il va à STOCKHOLM. Par contre, nous ne pouvons pas acheter de billet dans le bus. Il nous faut aller à ÄLTA au bureau de tabac de la galerie marchande. C’est parti pour le bureau tabac pour l’acquisition de 2 cartes de bus pour une journée. On verra après. Elles nous donnent accès à tous les bus, le métro et le tram.

Retour à l’aire, intendance du camping-car, ballade d’Eden dans les bois, petit encas et c’est le départ. On n’arrête pas depuis ce matin.

Il est 15h lorsque nous arrivons à l’arrêt de bus. Nous examinons les horaires, le circuit. Finalement le bus nous déposera à la gare routière qui est le terminus et de là nous pourrons prendre le métro. Cool. Comme la carte nous donne accès à tous les transports nous ne ferons pas que marcher.

STOCKHOLM est composé de 14 petites îles (ou quartiers) toutes reliées entre elles par 57 ponts. Les quartiers sont très proches les uns des autres ce qui fait que la ville se visite très facilement à pied, en bus ou en métro.

Il est 16h lorsque nous arrivons à GAMLA STAND.

                                                    DSC09655

Cette petite île est le cœur historique de STOCKHOLM. Tout le quartier est fait de rues pavées, de places médiévales, de ruelles étroites où s’alignent des maisons colorées, des palais, des églises. Le tout bordé d’eau.

Nous commençons à explorer les petites ruelles et nous arrivons sur une place la STORTORGET. Petite place médiévale pavée avec sa fontaine et ses maisons colorées. Elle fut, au moyen âge, le témoin d’un véritable bain de sang suite à une révolte. Avec la chaleur et le soleil, les terrasses des cafés sont animées avec la chaleur. Sur la place, nous trouvons l’ancienne BOURSE qui a été transformée en musée, le NOBELMUSEET qui retrace l’histoire des prix Nobels et de leurs lauréats.

DSC09659 DSC09656 DSC09657 DSC09658

Nous poursuivons notre découverte et quelques rues plus loin, nous arrivons à la STORKYRKAN. C’est l’édifice le plus vieux de STOCKHOLM et sa cathédrale. C’est ici qu’ont lieu les mariages et les sacres des souverains. L’entrée est payante.

DSC09660                                                                   DSC09662

Qu’à cela ne tienne. On peut y voir les sièges royaux utilisés par la famille royale lors de cérémonies,

                                                            DSC09666

la statut de St Georges et le dragon, le chandelier à 7 branches d’une hauteur de 4 m et l’autel entièrement en argent.

DSC09663                                        DSC09664

Qui dit église royale, dit palais. C’est effectivement de l’autre côté de la rue que nous trouvons le palais royal KUNGLIGA SLOTTET. Avec ses 608 pièces, c’est le plus grand palais royal au monde encore utilisé comme tel. Il est possible de visiter les appartements royaux, malheureusement lorsque nous arrivons il est 16h30. Un peu juste car l’édifice ferme à 17h. Pas facile de tout voir, tout visiter.

DSC09670                              DSC09673

DSC09682                                   DSC09683

C’est un édifice un peu austère et sans grand cachet et qui donne sur le fleuve. C’est peut-être son importance qui donne cette impression.

Comme tous les palais, une garde royale.  À chaque porte, un garde en faction. Ici, pas de sexisme. Certains gardes étaient de jeunes femmes.

DSC09669                  DSC09671            DSC09681

Nous descendons sur les quais et nous les longeons jusqu’au parlement suédois qui se trouve sur la petite île de HELGEANDSHOLMEN et qui est reliée à GAMLA par un pont. Une des façades donne sur le fleuve,

DSC09686           DSC09687

quant à l'autre elle permet de rejoindre le centre de STOCKHOLM en empruntant le porche et la cour intérieure.

DSC09689                                       DSC09691

Nous décidons de continuer à longer les quais afin de trouver l’hôtel de ville le STADSHUET qui se trouve en bordure de fleuve. Nous nous perdons un peu et croisons CENTRAL STATION

                                                   DSC09692

nous finissons par faire une halte à la terrasse d’un café devant une bière fraiche avant de reprendre notre visite.

Nous trouvons enfin le STADSHUET dont la tour carrée surmontée d’une flèche en or et des 3 couronnes royales  domine à l’horizon et s’étend sur les bords du fleuve avec ses jardins. Il n’est visitable que sur visite guidée et en Anglais.

DSC09693   DSC09694  DSC09705

Dommage. Nous pénétrons dans l’enceinte du bâtiment qui est composée d’une cour intérieure qui donne sur des jardins et sur le fleuve. Le bâtiment abrite, entre autre, le hall où se tient le banquet annuel des prix Nobel. D’ailleurs cette partie n’était pas accessible car des tables étaient dressées et des invités étaient accueillis. Peut-être le banquet.

DSC09695        DSC09696   DSC09701

Voilà une première journée bien remplie. Avec la chaleur nous sommes rincées. Nous reprenons les quais avec une vue sur l'île de SKEPPSHOLMEN pour rejoindre GAMLA STAND où se trouve notre métro tout en flânant encore un peu.

                                                      DSC09709

Il est 20h15 lorsque nous arrivons au camping-car. Eden nous attend pour sa ballade dans les bois. L’endroit est vraiment sympa et calme.

Vers 21h30 on frappe à notre porte. Des Français qui n’arrivent pas à entrer sur l’air. Nous leur expliquons que c’est normal car depuis le matin l’automate, qui est relié à l’ordinateur du camping, est en panne. Comme il n’y a pas de réception, nous décidons de leur ouvrir. Ils s’installent pour la nuit et ils iront se signaler demain. La dame est muette et mal intendante et le monsieur a également un problème d’audition.

19 mai 2017

STOCKHOLM 2

Ce matin nous nous levons de bonne heure et de bonne humeur car le ciel bleu, la chaleur et le soleil radieux sont là. Ça fait du bien de sortir les shorts.

Ce matin, au cours de sa balade matinale avec Eden, Gérard s’est retrouvée un instant nez à nez avec une biche. Pas très longtemps compte tenu du caractère peu sociable d’Eden.

Nous nous préparons rapidement, douche, rangement, vaisselle, intendance du camping-car car nous voulons passer encore un peu de temps sur STOCKHOM. Nous devons quitter l’aire avant 11h. Du coup, nous laisserons le camping-car sous la garde d’Eden sur le parking de l’arrêt de bus et à l’ombre.

Nous croisons nos voisins français qui reviennent de l’accueil. Tout s’est bien passé. Ils sont d’Amiens. Eux aussi montent au CAP NORD. Nous échangeons sur notre voyage et ils nous transmettent quelques tuyaux de visite.

Eux aussi, ont l’intention de visiter STOCKHOM. Nous leur donnons toutes les informations pour prendre le bus et le métro ainsi qu’un plan de la ville que nous avions en double. Ils sont ravis.

10h30 nous sommes à l’arrêt de bus. Nous apercevons nos voisins que nous interpellons car ils se sont trompés de côté pour prendre le bus.
Nous faisons le trajet de bus ensemble ce qui permet de continuer notre conversation de ce matin. Nous nous quittons à la gare routière.

Le planning d’aujourd’hui c’est de continuer à découvrir les rues de STOCKHOM.

Au fait, cherchez l'erreur

                                           DSC09710

Hôtel où seul le drapeau français ne flotte pas. Bonjour l'Europe !!!!!!!!!!!!!!!

ses quais, où sur les pontons les gens se font bronzer. Les terrasses sont pleines.

DSC09715                        DSC09716

DSC09717                                 DSC09718

L’île de DJURGARDEN qui ressemble à un parc est, elle aussi, reliée par un pont à STOCKHOM. C’est une île très verdoyante ce qui est agréable compte tenue de la chaleur.

Nous passons devant le NORDISKA MUSEET qui est consacré à l’histoire et la culture du pays. C’est un véritable château. A côté le palais de la reine fait grise mine.

DSC09719    DSC09720           DSC09721

Nous poursuivons notre chemin jusqu’à l’objet de notre visite, le SKANSEN. C’est un musée en plein air (ça tombe bien il fait beau) qui relate la vie des Suédois d’antan. 150 maisons traditionnelles y sont exposées. C’est la Suède en miniature. Là, déception. Impossible d’entrer. Ma carte n’est pas acceptée. Ils ont problème avec leur appareil. Nous avons des couronnes suédoises sur nous mais pas suffisamment pour entrer et bien entendu pas de distributeur à l’horizon. Nous sommes déçus.

Tant pis, nous nous dirigeons vers le VASAMUSEET qui est tout proche et qui se trouve sur les quais du petit port de DJURGARDEN. C’est un bâtiment immense, qui a été construit autour du bateau de guerre le VASA. Ça nous rappelle un peu le principe du musée des Vikings.

                                                    DSC09724

Nous prenons nos billets et nous entrons. Sur le coup, nous sommes un peu déstabilisés car l’intérieur est relativement sombre et très peu éclairé. Et là, nous avons devant nous, un navire de 69m de long et de 48,8m de haut monté sur une structure pour l’accueillir et 6 étages de passerelles pour permettre de l'observer sur tous ses angles.

Le bateau date de 1628. Il a coulé le jour de son inauguration avec une bonne partie de son équipage et ce à cause d’un mauvais équilibrage. Après 333 années passées au fond de l’eau, il a été renfloué et 14 OOO pièces ont été assemblées, restaurés et traitées dans des bains spéciaux. Le VASA est constitué de 98% de pièces originales.

DSC09725                            DSC09738

DSC09765                           DSC09776

                                             DSC09763

Le plus impressionnant c’est le travail réalisé par la police scientifique qui a redonné un visage à certains passagers. Magnifique non ?

                                                  DSC09741

En parallèle nous avons pu découvrir une exposition qui reconstitue les parties intérieures du navire, la vie et les objets utilisés à bord.

DSC09755                               DSC09759

une maquette et une reconstitution de STOCKHOLM en 1628

DSC09740                      DSC09749

Finalement nous sommes ravis et nous ne regrettons pas notre visite. De plus, nous avons eu droit à des explications et une notice en français.

Nous reprenons la direction du centre avec un petit creux au ventre. Nous essayons de trouver une table mais les files d’attente sont nombreuses et nous n’avons pas beaucoup de temps devant nous. Notre carte de transport expire vers 15h2O. Nous rejoignons notre station de métro et nous trouvons à proximité un mexicain et une bière. Ça fera l’affaire. En définitif c’était très bon et pour moi beaucoup trop copieux. Je n’ai pas pu terminer.

Il est temps d’y aller si nous voulons être dans les temps. Nous arrivons à la gare routière et bien évidemment le bus est parti. Impossible d’utiliser notre carte. Il nous faut redescendre dans le métro pour reprendre 2 tickets. Finalement le guichetier se plante et nous ne paierons qu’une place.

16h45 nous arrivons au camping-car rincés et assoiffés. Une petite pause pour récupérer, petit pipi pour Eden et c’est reparti.

Direction SIGTUNA à environ 40 km de STOCKHOLM, petite bourgade médiévale au bord d’un lac. C’est d’ailleurs au bord du lac que nous passerons la nuit.

DSC09781                      DSC09782

20 mai 2017

Ciel couvert et gris. La fraîcheur est revenue.

Ce matin nous avons du mal à décoincer. Il faut dire que les 2 jrs à STOCKHOM ont été sportifs. Nous traînons devant le café depuis 8h30. Sudoku, mots fléchés et quant à moi j’essaye de rattraper le retard de mon journal.

Finalement nous partons pour la visite de SIGTUNA. C’est un petit village médiéval et surtout c’est ici qu’ont été frappées les premières couronnes suédoises. Le village a été détruit par des incendies successifs. L'artère principale a été reconstruite sur l'ancienne rue qui se trouve à certains endroits à 3m sous terre.

On y trouve les ruines de l’église St Olof,

DSC09783                              DSC09784

l’église MARIAKYRKAN qui est restée debout (que Gérard n’a ni voulu visiter ni photographier), l’hôtel de ville SIGTUNA RÄDUS qui date du 18éme siècle et qui est la plus petite mairie de Suède. Aujourd’hui elle fait partie du musée et c’est un lieu recherché pour les mariages.

                                                      DSC09785

Il reste également quelques constructions basses en bois peintes en rouge FALEU et de jolis petits jardins. Pour info, le rouge FALEU i est une peinture fabriquée à partir des scories des mines de cuivre de FALEU.

DSC09786                                               DSC09788

Nous reprenons la route, direction de centre de la Suède et plus particulièrement la région du LAC DE SILJAN. Le restant de la journée s’est déroulé sous la grisaille et la pluie. Il est 20h et nous avons fait 266km. Il est temps de se poser. Nous sommes à LEKSAND qui se trouve au début du lac de SILJAN. Nous trouvons une aire de repos au milieu de la verdure et des bois avec des installations de service pour les camping-cars. Plusieurs camping-cars sont déjà installés et Gérard va pouvoir sa curiosité pour les vieux véhicules.

DSC09792                           DSC09794

DSC09795                    DSC09796

21 mai 2017

Ce matin, ciel de traîne, la douceur est revenue ainsi que les éclaircies. On s’adapte. Je crois qu’il va falloir s’habituer à ces changements de météo.

Aujourd’hui, je ne sais pas ce que nous allons faire. Nous sommes dans la région de DALECARLIE, région où sont fabriqués les célèbres petits chevaux de bois peints de Suède.

Avant de quitter LEKSAND, intendance du camping-car, balade avec Eden dans le bois.

Nous vous disons à tous à très vite. Promis, j'éviterai désormais de laisser le temps passer. Mais bon, pas facile. Quand le wifi marche ce sont les ordinateurs qui sont déchargés car nous essayons de faire essentiellement du sauvage.

KENAVO les amis

 

 

 

 

Posté par chantal_gerard à 02:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 mai 2017

10 - 11 - 12 - 13 - 14 mai 2017

10 mai 2017

Ce matin, vent froid, ciel gris et très nuageux. 7°. Ça calme pour le début de la journée.

14h30, rassurez-vous, nous ne sortons pas de notre couette. Quoique ! Vue la suite de la journée, nous aurions dû y rester.

La matinée s’est déjà déroulée à appeler notre assurance pour l’informer de l’incident et surtout savoir comment procéder. Alors là, ça commence mal. Il n’y a rien à faire, si ce n’est faire changer le pare-brise si vraiment l’impact s’aggrave, payer et garder la facture pour se faire rembourser. Ce n’est pas gagné.

Elle nous indique qu’il existe des pastilles à coller sur l’impact, lorsqu’il ne dépasse pas la taille d’une pièce de 2€ et que c’est très efficace. Elle s’étonne de ne pas nous en avoir parlé lorsque nous avons changé notre pare-brise. Pour finir, comme nous ne sommes pas loin de GÖTEBORG et que nous avions l’intention de nous arrêter voir Clémence et Niklas, nous lui donnons leur adresse afin qu’elle nous fasse parvenir les fameuses pastilles miracles. Ce sera au moins ça et peut-être que nous éviterons le pire.

Après ces échanges, nous appelons Clémence pour lui faire part de la situation. Nous lui proposons de les voir et de les emmener au restaurant. Très gentiment, elle nous propose une soirée à la maison avec un repas suédois. Elle reprendra contact avec nous dès qu’elle aura récupéré le paquet et nous nous fixerons rdv. Nous aurons ainsi l’occasion de voir leur petit nid, de leur poser plein de questions sur la vie des suédois et bien entendu voir les photos de leur récent mariage. Super soirée en perspective.

Vu, que l’après-midi est très avancé et que la pluie martèle le toit du camping-car, nous traînons. Nous ne savions pas que la journée allait continuer à être pourrie.

Mon téléphone n’arrête pas de m’envoyer des alertes de la maison. Je finis par regarder.

Je pense voir mon amie Denise et là, stupeur, je vois un gars, avec une veste et un pantalon en jean et des gants blancs, en plein milieu de mon séjour. J’ai cru que j’allais prendre mal. Nous appelons notre amie Denise qui s’occupe de la maison et là, c’est de pire en pire. Elle se déplace, la porte d’entrée était bien fermée, personne à l’intérieur, mais une baie vitrée était ouverte. Inspection de la maison. Rien ne semble avoir disparu. Un repérage peut-être. Mais c’est traumatisant. Gérard, réussi à transférer les vidéos et du coup, elle appelle la gendarmerie qui se déplace pour constat et empreintes.

Merci Denise. Désolés, même loin, nous sommes chiants et capables de te pourrir ta semaine de congés.

Inutile de vous dire que la fin de la journée s’est déroulée dans la morosité. Plus très motivés pour quoique ce soit et un peu la déprime.

18h, nous décidons de quitter VARBERG, sans rien visiter, et de remonter au nord de GÖTEBORG plus particulièrement à MARSTRAND qui est une petite ville côtière.

Il est 20h lorsque nous y arrivons et là, le coup de cœur. Même sous la pluie. Nous n’avons qu’une hâte que le soleil fasse son apparition demain pour en profiter pleinement. Pour un instant, nous oublions les soucis de la journée.

Nous trouvons une place pour la nuit face à ce décor digne de la Suède, petit village côtier niché au cœur d’un fjord. J’adore !!!!!

DSC09432  DSC09425

Sur le parking, on trouve de drôle de scultures faites dans du rocher. Ici une mouette de pierre

                                          DSC09430

11 mai 2017

MARSTRAND

Ciel couvert, de temps à autre une percée de luminosité, vent froid, température ressentie 3° - 5°

Comme tous les jours, nous traînons un peu le matin et aujourd’hui un peu plus que d’habitude. Un gros coup de mou après les évènements d’hier.

La matinée a été consacrée à faire le point avec Denise afin de finaliser la déclaration d’assurance.

12h. Gérard décide de rapprocher le camping-car du centre car il fait froid et nous n’avons pas la notion de la distance qui nous sépare du centre. Nous trouvons à nous garer facilement. Un point de plus pour la Suède, il y autant de parking que d’espaces verts et de bois. Pratique pour nous.

Direction le centre que nous atteignons rapidement. En fait MARSTRAND est à cheval sur 2 îles reliées par un petit détroit. La partie où nous avons passé la nuit s’appelle KOÖN et la seconde MARSTRANDSÖN. C’est MARSTRANSÖN qui est notre centre d’intérêt. Pour cela, nous prenons un billet pour le ferry qui relie les 2 îles toutes les 15mn. Nous souhaitons nous promener sur l’île et visiter la citadelle. En attendant le ferry, nous observons une mouette occupée avec une étoile de mer.

                                        DSC09434

                                                                          

Nous commençons notre visite par le tour de l’île en longeant les quais du port. Nous pensions en faire le tour mais c’est impossible. Non pas à cause de sa taille mais tout simplement parce que le village est construit dans une enclave protégée au pied de la citadelle.

                                          DSC09427

 Dans les rues un alignement de maisons colorées au style colonial et au bord de l’eau (pour ne pas dire dans l’eau), des maisons de pêcheurs nichées au creux des rochers.

DSC09437     DSC09438

DSC09440            DSC09441

En aparté, il parait que MARSTRANDSÖN est le lieu de villégiature de la famille royale.

Ceci dit, nous arrivons à la citadelle ou CARLSTENS FÄSTNING qui date de 1660 et qui a été construite par les bagnards pour défendre l’île. Les remparts sont accessibles librement mais pour l’intérieur, les visites ne commencent que le 1er juin.

DSC09443       DSC09453

                                                DSC09454

 

Nous nous promenons sur les remparts et de là nous avons une vue absolument magnifique. Le paysage qui s’étale devant nous est un avant-goût de la Norvège mais je ne peux pas m’empêcher de faire le rapprochement avec notre Bretagne (tous ces rochers, ces îlots et ce ciel gris).

DSC09451                DSC09457

DSC09459      DSC09449

                                         DSC09450

En redescendant de la citadelle, un petit arrêt à l’église. Pas de bol, elle est en pleine restauration. Nous ne saurons pas à quoi ressemble une église suédoise. Ce sera pour la prochaine fois.

Nous hâtons le pas, car un ferry est à quai et prêt à partir. Nous retrouvons notre camping-car pour  notre prochaine étape qui est également un petit village et qui se nomme SMÖGEN.

Petit arrêt quelques km plus loin, à la sortie de MARSTRAND, d’une part pour prendre des photos et se restaurer.

DSC09464   DSC09465

                                       DSC09466

Puis nous prenons la route touristique qui longe la côte déchiquetée en direction de SMOGEN. Aujourd’hui le GPS c’est moi car je veux éviter les grandes routes pour pouvoir profiter du paysage.

La route que nous empruntons est sinueuse. Nous longeons la côte déchiquetée. Nous passons d’îles en îles par des ponts qui nous donnent une vue plongeante et magnifique sur le fjord.

DSC09469      DSC09471

DSC09472     DSC09473

Nous traversons des forêts de sapins clairsemées de gros rochers (comme à Kerlouan) pour déboucher sur des prairies dans lesquelles les maisons ou les villages font des tâches de couleur. Au milieu de cette verdure de gros rochers. D’ailleurs, quelques fois, des maisons sont construites à flan de rocher. C’est incroyable ce paysage qui est une combinaison de route de montagne dans les sapins, de prairies, d’étangs et de côte sauvage. Difficile à décrire.

L’arrivée sur SMÖGEN est tout aussi fabuleuse. C’est difficile à décrire. Il y a à la fois la rudesse des rochers et le calme du fjord. Les photos parlent d’elles-mêmes.

Il est 18h. Nous trouvons à l’entrée du village un parking face à un bras du fjord. Je suis ravie.

                                             DSC09475

Nous partons avec Eden pour la balade du soir et admirer le paysage. Nous découvrons que nous sommes à côté d’un départ de randonnée. Parfait pour le programme de demain. Juste un hic, les chiens sont interdits, même en laisse. Dommage. Eden gardera la maison.

Les petits villages que nous faisons actuellement se trouvent sur la côte de BOHUSLÄN, au nord de GÖTEBORG. C’est une côte très déchiquetée faites de nombreuses petites iles et de récifs.

12 mai 2017

SMÖGEN

La pluie est partie cette nuit pour laisser place à un ciel de traîne et surtout au soleil. Ce matin 12°. On va dire que c’est la douceur.

Au programme notre petite randonnée et la visite dans la ville et le port.

Départ pour le sentier côtier. Le paysage est lunaire et sous le soleil et quelques nuages les couleurs sont très belles.

DSC09477       DSC09479

DSC09480                DSC09481

 

                                          DSC09484

La petite promenade de 1h15 et la quiétude des lieux n’ont pas réussi à m’enlever mon angoisse et ma fébrilité. Il faut que je prenne un peu de distance pour me remettre dans note voyage.

Quelques courses dans le petit commerce à proximité de notre bivouac et nous rejoignons le centre en camping-car. Nous trouvons facilement un parking sur le port. Cette fois, Eden sera de la partie.

SMÖGEN est un petit port de pêche charmant où l’on décharge les harengs et les crevettes que l’on peut acheter à la criée. Le long des pontons s’alignent de petites maisonnettes en bois rouges et blanches, le tout, montées sur pilotis. Nous faisons le tour du port. Sous le soleil c’est très beau et la vue au large est magnifique. Gérard en profite pour se moquer de moi car je trouve toujours tout beau.

DSC09489    DSC09490

DSC09491     DSC09492

Puis direction le centre. Impossible de se garer. Nous trouvons un parking à la sortie avec une vue magnifique.. D’un côté la vue sur les maisonnettes de pêcheurs, de l’autre la mer et les rocher. Nous décidons de faire notre pause déjeuner devant ce joli cadre.

Puis notre curiosité nous pousse à aller voir où mène la route que nous venons de prendre. Un petit cul de sac puisque nous sommes de l’autre côté du port.

Au départ de notre parking, des escaliers descendent dans les rochers pour atteindre le ponton le SMÖGENBRYGGAN qui fourmille de bars et de boutiques et qui débouche sur une petite place circulaire ou s’étalent des boutiques de poissonniers qui font également restaurateurs. On peut donc dire que c’est vraiment du producteur aux consommateurs.

DSC09495              DSC09496

Nous continuons vers le centre où le même décor s’offre à nous, des rangées de maisons colorées, en bois, en zinc et dont le style a l’air de sortir d’un autre temps.

Nous reprenons notre route en direction de FJÄLLBACKA encore un peu plus au nord. Toujours sur la côte. Il nous faut trouver de quoi vidanger et remplir si nous voulons être tranquilles pour 2jours. En route, nous trouvons une aire de service en pleine nature. Nous l’apercevons trop tard. Qu’à cela ne tienne, Gérard est le roi des marches arrière et demi-tours. Le coin est super joli, des places en escaliers, eau, électricité, le tout à l’orée d’un bois. Dommage, il est trop tôt pour s’arrêter.

Nous reprenons la route touristique qui longe le bord de côte et nous arrivons à FJÄLLBACKA à 17h. Le ciel et le soleil sont toujours là. Nous en profitons pour faire un petit tour à pied pour s’imprégner des lieux.

DSC09498     DSC09499

Pour info, FJÄLLBACKA était le lieu de villégiature tous les étés d’INGRID BERGMANN. Une rue porte son nom ainsi qu’un petit square érigé en sa mémoire avec son buste.

DSC09508                DSC09509

JFÄLLBACKA est complètement différent. C’est un mixte entre le village de pêcheurs et le village villégiature. Le tout niché au creux du FJORD VÄDERO. Le long des pontons des bars et de nombreux bateaux de plaisance.

DSC09504   DSC09505

                                    DSC09501

Le village s’étale au pied d’une falaise le VETTERBERGET. Des volées d’escaliers en bois permettent son ascension. De là, on peut apercevoir le village coincé entre mer et falaises et ses maisons colorées. Nous verrons demain si la ballade tient ses promesses.

DSC09506     DSC09512

Nous trouvons à nous garer à la sortie du village. Bivouac un peu moins fun, mais tranquille sur un grand parking au milieu de lotissement et à proximité d’un commerce.

Avant l’apéro syndical, nous partons pour une petite balade avec EDEN

13 mai 2017

FJÄLLBACKA

Ciel très gris et très chargé. Petit vent. Température douce de 12° et par moment quelques ondées. La journée parait compromise.

Mon petit Gérard a profité de la proximité de la boulangerie pour nous ramener les croissants du petit déjeuner. C’est sympa. Par contre le temps se dégrade très vite. Ce ne sont plus des ondées mais bel et bien une pluie continue que nous avons.

Tant pis pour l’ascension de la falaise VETTEBERGET. Nous décidons de redescendre sur GÖTEBORG et en chemin nous ferons une halte à LYSEKIL.

LYSEKIL

Le temps a l’air de vouloir se stabiliser. La pluie s’est arrêtée, de temps à autre le soleil pointe le bout de son nez mais très timidement. Mais le ciel reste chargé. Ne rêvons pas.

Le village s’étire tout en longueur le long de la côte découpée. Nous le traversons dans l’espoir de trouver de quoi nous arrêter. Finalement, mon instinct me dit de continuer et nous arrivons au pied de la réserve naturelle faite de rocher de granit rose. Un peu les Côte d’Armor. Nous empruntons un petit chemin côtier dont les côtés sont bordés de rochers en granit rose et nous font une haie. Au bout, des vestiges de 1800 avec ces petites maisons sur pilotis et leur bateau. Gérard réussi à prendre l’intérieur en photo.

DSC09513          DSC09514

DSC09519           DSC09520

DSC09521            DSC09522

Puis, nous partons pour une petite escapade dans les rochers histoire d’admirer la vue.

DSC09523            DSC09525

Là Gérard m’agace. Il est blasé. On a la même chose chez nous. Ok, alors on rentre ??? Il paraît que je ne suis pas drôle !!!  

Cette fois, direction GÖTEBORG mais direct. En cours de route, le GPS nous dirige vers un ferry qui nous évite un détour et nous permet de rejoindre l'autoroute plus rapidement. C’est super, lorsque nous arrivons, le ferry est à quai.

DSC09527                  DSC09528

Nous nous engageons sans avoir payé. On verra bien. Aussi, bien, le règlement se fait sur le ferry. La traversée dure à peine 10 mn et de plus elle est gratuite. Le top quoi ! Si Brest faisait la même chose avec la presqu’île de Crozon ce serait sympa.

Une fois débarqués, nous reprenons la route jusqu’à GÖTEBORG. Il faut que nous trouvions de quoi stationner 2 jrs.De plus, il est temps de faire des lessives.

Donc, le camping s’impose. Nous avons une adresse et logiquement nous ne devrions pas être trop loin du centre. Nous y arrivons vers 17h3O. Nous croisons des Français ravis de pouvoir bavarder quelques instants et nous filons nous installer. Un peu cher, mais le top. Comme de partout, on pourrait manger parterre. Le boc de service a même 2 cuisines avec plaques électriques, four, lave-vaisselle, machines à laver, sèche-linge, etc…

Le tout d’une propreté impeccable et la cerise sur le gâteau à l’orée d’un bois. Parfait pour les balades d' Eden.

Dans la soirée, nous recevons un texto de Clémence. Ils n’ont toujours rien reçu pour nous de l’assurance et nous propose de passer une soirée chez eux en début de semaine. Espérons que nous ne soyons pas bloqués trop longtemps sur GÖTEBORG.

14 mai 2017

Dans la matinée, ciel chargé, pluie, 15° puis début après-midi le ciel s’éclaircit et fait place au soleil et la douceur.

Comme le temps a l’air de vouloir nous laisser un peu de répit, j’en profite pour faire des lessives. Pour celles qui ne feront pas l’objet du sèche-linge, je vais pouvoir profiter du soleil et étendre dehors.

La journée s’est donc étirée entre corvées, blog, et diverses tâches administratives. Eh oui, même en vacances.

Si le temps s’y prête, demain nous ferons une visite de GÖTEBORG ou du moins de certains quartiers qui semblent être atypiques.

A très bientôt tout le monde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par chantal_gerard à 22:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 mai 2017

07 - 08 - 09 mai 2017

Coucou tout le monde, desolée pour le message précédent. J'ai fait quelques doublons de photo.

07 mai 2017

La journée se  poursuit sans  rien d’extraordinaire. Juste quelques km de plus qui nous rapprochent de CAP NORD et de notre étape nocturne que nous trouvons vers 19h45 et en bord de côte. J’adore trouver ce genre de bivouac. Le temps de s’installer et nous allumons rapidement la télé pour avoir les premiers résultats. Blasés, malgré le vent froid, nous décidons de prendre l’air avec EDEN et de faire une petite balade sur le sentier côtier.

20170507_202015                20170507_202020    20170507_203819

De retour de notre balade, nous suivons un instant la soirée électorale sans beaucoup de motivation et un peu inquiets pour le quinquennat à venir. Pour finir, nous changeons de chaîne.

08 mai 2017

Pluie matinale, 10°, ciel nuageux avec éclaircies et surtout retour du vent avec ses rafales. Heureusement, le camping-car est à l’abri des arbres.

9h, ça fait déjà 1h que nous sommes debout et nous n’avons toujours pas bougé. Un gros coup de flemme qui fait qu’il est 11h30 lorsque nous démarrons.

Aujourd’hui, ballade nature même si le temps ne s’y prête pas vraiment malgré le retour du soleil. C’est à la PENINSULE DE KULLA et plus particulièrement la RESERVE NATURELLE DE KULLABERG que nous irons passer un moment.

Nous traversons le petit village de MOLLE qui est niché au creux d’une petite crique et nous arrivons à la réserve.

                                                 DSC09417

L’entrée de la réserve est libre, elle s’étend sur des ha boisés, des prairies et des falaises. C’est un site protégé pour sa faune, sa flore, ses grottes sous-marines et les espèces qui les habitent, et ses habitations datent pour certaines de 1400. Certaines de ces habitations sont abandonnées, d’autres restaurées et  d’autres encore habitées par des fermiers et leurs troupeaux de moutons. Le parc fait une longueur de 3 km. Des aires de pique-nique et des parkings sont aménagés un peu partout.

Nous partons avec EDEN à la découverte de la côte sauvage. Nous arrivons au pied du phare qui est le plus puissant de Scandinavie et dont la lumière se voit jusqu’à 50 km. A côté du phare, son ancêtre, très archaïque mais qui était tout aussi efficace pour guider les bateaux.

DSC09403               DSC09404

Une petite escapade dans les rochers afin de se ressourcer un peu. Finalement en bon Breton, nous apprécions le paysage sauvage battu par les vents. Comme chez nous.

 

DSC09405       DSC09407      DSC09408

DSC09409     DSC09410

En repartant, petit détour par le village de ARILD qui est sensé être un petit village de pêcheurs. Et déjà Gérard commence à se moquer gentiment de moi. Il doute de notre future découverte.

Arrivés à ARILD, c’est à pied que nous partons découvrir mon petit village de pêcheurs. De petites maisons en bois de toutes les couleurs. Rouge, verte, jaune. D’autres au toit de chaume et dont les murs sont blanchis à la chaux. Le tout niché autour d’un petit port.

DSC09418      DSC09419

DSC09420       DSC09421

                                     DSC09424

Au milieu du village nous trouvons un hôtel restaurant. Gérard prend le menu en photo pour Laurence et Christophe afin qu’il puisse compatir sur nos difficultés à lire un menu et savoir ce qu’on propose. Dommage la photo n’est pas très nette et elle ne pourra pas être transmise.

Retour au camping-car pour des choses plus sérieuses. Il nous faut retourner sur nos pas et plus particulièrement à HELINSBORG. HELINSBORG est un point de vente pour faire remplir notre bouteille de gaz qui est vide.

Après 1h de route, nous arrivons devant le point de vente qui malheureusement est déjà fermé. 17H. Il n’ouvrira que demain à partir de 13h. Il va nous falloir trouver un endroit pour la nuit. C’est reparti pour la chasse au bivouac que nous finirons par trouver à l’extérieur et toujours en lisière de bois.

Que ce soit la Hollande, le Danemark ou la Suède, c’est génial. Ils ont tellement d’espaces verts et de bois en pleine ville ou aux abords des villes qu’ils nous aient relativement facile de trouver de quoi coucher. Ce sont des férus de courses à pied, de vélo, de vtt et de randonnées à pied.

09 mai 2017

Il a plu toute la nuit et un peu sur le matin. Tant mieux, parce que du coup, les nuages ont disparu et le soleil brille. Ce matin, on va pouvoir traîner puisqu’il faut que nous attendions 13h pour le gaz. Du coup, j’ai décidé de faire le grand ménage. Du coup balayage et lavage du sol qui me permet de trouver un deuxième tique. Pas top. Le premier était sur mon Gégé. Il va falloir que nous sortions l’arme fatale contre les tiques. Du coup, brossage d’Eden, du paillasson, de la moquette et du tapis du chien. Il va falloir être vigilant à chaque fois que nous rentrons de balade nature.

Avec tout ça, il est déjà 13h et il est largement temps qu’on s’active. Au bout du bout, le temps du trajet, de quelques courses et de remplir notre bouteille il est 15h30 lorsqu’on reprend la route en direction de VARBERG notre prochaine étape.

Pendant le trajet, sur l’autoroute, nous prenons un caillou qui provoque un impact sur notre pare-brise. Nous sommes contrariés car il a été changé il n’y a pas si longtemps que ça. Nous arrivons sur VARBERG il est 18h3O. L’aire est sur la marina et nous appelons tout de suite CAREGLASS afin de savoir comment procéder. Malheureusement, au téléphone, on nous répond par la négative car notre pare-brise est très grand et la réparation est délicate. Ils ne font plus ce genre d’intervention. C’est certainement pour cette raison qu’à Brest, l’assurance nous avait dirigés vers France Pare-Brise. Espérons que nous pourrons réparer et que nous ne prendrons pas trop de retard.

A bientôt

 

 

 

 

Posté par chantal_gerard à 00:17 - Commentaires [5] - Permalien [#]

08 mai 2017

02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 mai 2017

Coucou tout le monde ! Merci à tous de nous suivre et de votre indulgence pour ce roman photos.

Nous bien à vous et nous vous embrassons tous;

02 mai 2017

Ce matin le ciel bleu est toujours à nos côtés. La journée promet d’être sympa sous le soleil malgré un vent violent mais beaucoup moins froid qu’hier.

12h30 Heure de Cordier. Les mollets tirent un peu ce matin. Il faut dire qu’après la journée d’hier c’est normal. Ça devrait le faire !

Ce matin, ou plutôt cet après-midi, nous avons prévu de visiter un autre site de falaises de craie.

HOJERUP – STEVNS KLINT

C’est donc à HOJERUP que nous arrivons vers 13h pour admirer les falaises de STEVNS KLINT.

                                                              DSC09086

Falaises de craie et de calcaire très riches en fossiles et classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour les protéger, une seule partie est visible et  accessible au public. Il paraît, d’après les géologues, qu’ici, il y a 65,5 millions d’années une météorite est tombée et a causé, entre autre, la disparition de des dinosaures. Des traces en attestent dans les couches intermédiaires de craie et de calcaire. Voilà pour le côté sérieux de la visite.

DSC09089                                DSC09098

Le site est magnifique, en front de mer une petite église datant du 13ème siècle dont le cœur et une partie de son cimetière ont été précipités dans la mer à la suite de l’effondrement de la falaise sur laquelle ils se trouvaient. A la place du cœur, un balcon a été aménagé d’où l’on peut admirer la mer et les falaises.

DSC09091                             DSC09095

DSC09102     DSC09105

A côté de l’église, une petite longère très basse, blanchie à la chaux, de petites ouvertures et surtout un charmant toit de chaume. C’est une ancienne maison de pêcheur. On ne peut pas la visiter. Mais au travers des fenêtres ont aperçoit encore le mobilier modeste. Le long de la côte c’était des familles de pêcheurs, qui plus tard ont déserté la pêche pour les mines de craie.

DSC09087                      DSC09093

Comme la veille, pour accéder à la plage 110 marches et 25 pour contourner la falaise. De la plage, on peut mieux admirer les différentes couches de calcaire et de craie. Normalement, on peut longer la plage et remonter au phare. Mais tout comme la veille, la marée en a décidé autrement. Donc 135 marches plus haut, nous voilà partis à pied au phare à travers forêts et champs de colza qui longent le chemin côtier. Bien qu’habitués à nos côtes, nous apprécions le paysage.

DSC09104  DSC09106  DSC09107

                                                           DSC09111

Le vent est impressionnant et nous bouscule lorsque nous sommes à découvert. Marie Hélène, rappelle-toi CARANTEC en novembre 2008 lorsque tu étais sur le rocher et que le vent gonflait ton blouson. C’était pareil.

14h30, après 1h30 de ballade, nous rentrons au camping-car. Après notre petite pause syndicale, direction KOGE et sa baie.

KOGE

Nous arrivons sur KOGE vers 17h. Gérard se pose la question de savoir ce qu’il y a à voir. Normalement, petite ville médiévale avec des maisons jaunes, rouges à colombages.

Petite balade dans la ville, qui pour nous, ne ressemble en rien à du médiévale. Malgré, au hasard de notre flânerie nous découvrons quelques jolies maisons typiques. Franchement, on se croirait en Normandie ou en Alsace. J’adore ce genre de petite maison, surtout quand elles ont un toit de chaume.

DSC09116  DSC09117 DSC09121  DSC09123

                                                               DSC09124

KOGE ne valait pas le détour mais était sur notre chemin. Il est temps de partir. Nous sommes fatigués et on voudrait se poser pas trop tard ce soir. Nous prenons la direction de SORO que nous voulons visiter demain.

En périphérie de la ville, nous trouvons un parking, à l’entrée d’un bois, qui sert de départ de promenades. Le top. Et devinez quoi ??? Juste à côté 2 maisons (habitées) au toit de chaume J

DSC09126             DSC09127

03 Mai 2017

Ce matin le ciel est bleu, quelques queues de nuages mais rien de méchant. Douceur ; 12°

SORO

OUPS ! Aujourd’hui c’est la honte. Il est 13h lorsque nous enfilons très difficilement nos chaussures. Il faut dire que la journée d’hier nous a achevés.

La visite de SORO s’est faite rapidement. Petite ville pittoresque avec une rue complète de maisons colorées, basses et à colombages. Lac et parc font de cette petite ville un oasis de verdure. Une église cistercienne avec des bâtiments qui autrefois faisaient partie d’un couvent. A la réforme, le couvent fut annexé par la couronne et transformé en académie, avec un internat, réservée aux jeunes élites de la noblesse. Des professeurs vénèrent de toute l’Europe et logeaient sur place. Aujourd’hui encore, l’ensemble accueille des élèves et reste très réputé dans la région.

DSC09128     DSC09130      DSC09132

Les écussons peints sur les murs servaient à remercier les familles de donateurs.

Chaque pierre de l'église a été peinte à la main de couleur différente et les joints également peint à la main. Un travail de titan

                                                            DSC09142

Nous repartons pour ROSKILDE mais auparavant il va falloir que nous trouvions de l’eau. Chose faite à RIGSTED mais là encore, rien pour vidanger. Il va falloir aller en campagne pour le faire.

Nous arrivons sur ROSKILDE en fin d’après-midi. Trop tard pour la cathédrale et le musée des vikings.

En attendant, nous nous garons sur le port et décidons de faire un petit tour. Il parait que des reproductions de drakkars mouillent dans le port. Une partie du port ressemble à un vaste chantier du GIP (pour les Brestois) ou au berceau de la Recouvrance (pour les autres). A partir du mois d’avril, chaque jour, des artisans font des démonstrations du métier de marin de l’époque des Vikings. Des sorties sur des drakkars sont organisées.

DSC09144             DSC09145

DSC09146         DSC09148

Sur un parking, Gérard rencontre un doux rêve qu'il finit par prendre en photo.

DSC09149                  DSC09150

                                                           DSC09151

Fin de notre petit tour, il nous faut trouver une étape nocturne. Comme tous les jours, ça demande toujours de tourner un peu. Nous trouvons une aire de repos face au fjord ce qui nous permet de prendre l’apéro devant un coucher de soleil.

20170503_185806                                 20170503_185817

04 mai 2017

Ciel de traîne, et petit vent frais.

Dernière étape avant Copenhague, ROSKILDE qui s’étale sur le bord d’un fjord.

C’est son festival de rock d’Europe qui comme chaque année rassemble les fans de rock et se déroule en juillet.

C’est l’ancienne capitale du DANEMARK avant que COPENHAGUE ne le devienne en 15OO.

C’est aussi sa fascinante cathédrale inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO avec les cryptes de 37 rois et reines du Danemark. 11 chapelles et cryptes prolongent le bâtiment. C’est monumentale, riche, énorme. Nous avons pu voir le projet du futur cercueil de la reine actuelle, tout en verre. Elle sera également inhumée ici car comme nous l’avons vu c’est l’ancienne capitale du Danemark. Dans la nef, on peut également admirer une horloge avec St Georges qui marquent toutes les heures en tuant le dragon. Le dragon émet un râle et 2 personnages sonnent les cloches. 1h15 de visite et même si on n’est pas église on ne peut qu’être admiratif de ce qui a pu être construit et conservé si précieusement par les hommes. Même mon Gégé est impressionné. Tant pis, je ne résiste pas à vous faire partager les splendeurs du temps passé.

   DSC09154                  DSC09155

La porte des rois, extérieur et intérieur. Elle n'est utilisée que lors de grandes cérémonies royales

La nef, l'orgue

DSC09156            DSC09159      DSC09158    DSC09163

DSC09166        DSC09175  DSC09190

DSC09177      DSC09186   DSC09187

Le projet du futur cercueil de l'actuelle reine du Danemark

DSC09170

 

La loge du roi et l'horloge de St Georges

 

  DSC09194  DSC09195

A la sortie de la cathédrale, nous abandonnons la visite de la ville car mon Gégé ne se sent pas très bien. Ben oui. Plus d’appareil pour vérifier le diabète. Il doit faire une petite crise d’hypo. Un petit encas et une petite pause seront les bienvenus pour régler le problème.

ROSKILDE c’est ses témoignages de l’ère viking avec sa HALLE AUX BATEAUX et son MUSEE VIKINGS.

Nous redescendons au port en camping-car pour finalement visiter le musée des Vikings. Pour une fois nous pourrons obtenir en Français la diffusion d’un petit film de 15 mn retraçant l’histoire de ROSKILDE à l’ère viking et la restauration des 5 bateaux retrouvés dans le fjord de ROSKILDE. Fascinant le travail réalisé par les archéologues pour retracer cette période viking, même si sur les photos ou au cours de la visite on peut avoir l’impression qu’il ne reste pas grand-chose. Le travail a duré des années car chaque pièce a dû être trempée dans des bains spéciaux pour les consolider afin de ne pas se briser à la reconstitution. Des supports en métal ont été réalisés pour recevoir les pièces assemblées comme un puzzle. Ces 5 bateaux avaient été coulés dans le fjord de ROSKILDE pour protéger la ville et bloquer l'entrée du fjord.

DSC09196 DSC09199            DSC09200

DSC09201 DSC09202 DSC09203

DSC09205 DSC09206  DSC09208

DSC09209

Avant de quitter les lieux un petit détour par le petit musée viking et un petit clin d'oeil du chef viking.

DSC09215 DSC09216  DSC09218

A la sortie du musée, nous retournons au port musée pour bien visualiser les reproductions et faire le parallèle avec les reconstitutions.

DSC09221  DSC09224  DSC09226

Nous finissons l’après-midi avec un petit tour dans la ville elle-même histoire de flâner un peu et découvrir son palais, son musée et ses ruelles.

DSC09230 DSC09235  DSC09237

17h00, il est temps de filer sur COPENHAGUE à la recherche de notre aire de camping-car pour pouvoir visiter la ville sur 2 jours.

1er arrêt, 1ère galère, l’aire n’existe plus. Nous nous dirigeons vers un camping mais là aussi déception, c’est en bord de côte, il fait très froid, l’accueil est fermé et le tout est très spartiate pour le prix. Nous renonçons et décidons de nous diriger vers une autre commune VAERLOSE où il semblerait qu’il y ait une aire de service pour camping-car. C’est à 18km de Copenhague mais le train y passe. Nous verrons bien sur place. Arrivés à VAERLOS, là encore déception, pas d’aire. Tant pis, nous trouvons une place à l’entrée d’une forêt et qui elle aussi est un départ de ballade pour chevaux, randonneurs et vététistes. Ce sera parfait puisqu’il nous reste de l’eau. Ballade avec Eden pour découvrir les lieux. Pour elle c’est super. 21h nous nous posons. Après souper, nous vérifions sur internet si le train passe bien à VAERLOSE. C’est OUI et la gare est à 1,8km du camping-car. Ça nous échauffera pour la journée.

                                                          DSC09283

05 mai 2017

COPENHAGUE 1

VAERLOSE, toujours un petit ciel de traîne et un petit vent mais de la douceur.

10h30 direction la gare. C’est parti pour 1,8 km de marche. Ça va !

Arrivés à la gare, nous trouvons un distributeur automatique de billet. Après 2 essais et l’aide du cantonnier de la gare, nous finissons par obtenir nos billets. Direction KOBENHAVN H et plus particulièrement la gare centrale. 35 minutes de trajet. Sur place, avant de sortir de la gare, nous repérons les lieux, les destinations et les numéros de quais et c’est parti pour la visite de COPENHAGUE. Il est 11h30. Après quelques minutes de marche, nous repérons de point info touristes et une charmante hôtesse, parlant un très bon français, nous donne toutes les indications pour parcourir la ville à pied.

Au démarrage de notre ballade, quelques gouttes de pluie commencent à tomber et le temps se rafraîchit. Décidemment, toutes les fois que nous voulons visiter une grande ville, le temps nous gâche un peu la découverte. Tant pis. Armés de notre plan et de notre courage nous nous dirigeons vers le centre. Comme toutes les villes que nous avons faites, tous les sites intéressants sont regroupés au même endroit. Pratique lorsqu’on est à pince.

Au bout de la rue, à l’angle d’un bâtiment, une installation étrange. En fait, c’est un thermomètre qui indique la température et qui est actionné par 2 figurines à vélo. Surprenant ! Rigolo ! Il fait 10°. Pas top.

DSC09238                       DSC09239

De l’autre côté de la rue, nous attend le RADHUSET, l’hôtel de ville. Bâtiment impressionnant. Nous décidons de pousser la porte et comme personne ne nous demande rien, nous parcourons de bâtiments de salle en salle et d’étage en étage. Au détour de notre découverte, nous croisons des couples qui vont ou viennent de se marier, une mariée qui boit du champagne à la bouteille, une autre qui attend sur le perron. C’est surprenant, aucune ne fait mariée. Peut-être que ce sont des mariages civils ????

DSC09241           DSC09245

DSC09246             DSC09247

                                                        DSC09248

Avant de partir, un petit tour vers l’horloge astronomique de JENS OLSEN petit horloger, passionné de mathématiques qui a conçu cette horloge. Elle indique  l’heure locale, l’heure solaire, le temps sidéral, le lever et le coucher du soleil, la migration des pôles magnétiques, la révolution des planètes, le calendrier grégorien et les jours fériés. Une merveille. Au mur, la reproduction de ses calculs ? Vaut le détour.

DSC09252                                 DSC09253

                                                          DSC09254

En chemin craque pour une nouvelle voiture et un mariage original

DSC09255                                DSC09256

Le plan nous guide vers CHRISTIANSBORG qui est le siège de parlement danois. Bâtiment très massif, très austère. Nous pénétrons dans la cour. Sur les côtés les écuries qui doivent toujours servir car au cœur des jardins un corral à chevaux. C’est une ancienne résidence royale.

DSC09257                          DSC09258

                                          DSC09260

Un peu plus loin, nous apercevons l’ancienne bourse dont la flèche de 56m de haut et formée de 4 queues de dragons entrelacées. C’est maintenant la chambre de commerce qui n’est pas ouverte au public.

                                                   DSC09261

Nous continuons notre chemin en parcourant des rues animées, des rues piétonnes et des places. La circulation est difficile car COPENHAGUE est en plein chantier de métro.

Nous arrivons au CHARLOTTENBURG, un bâtiment qui ressemble à un temple gréco romain. Ancienne résidence royale également et qui maintenant sert de théâtre  et de siège à l’Académie des Beaux-Arts.

DSC09263             DSC09264       DSC09265

Un peu plus loin, une jolie découverte. Le quartier de NYHAVN avec son canal, ses écluses et ses bateaux. C’est l’ancien repaire de marins, d’écrivains et de petites femmes dévêtues. Autour  du canal des maisons colorées avec leurs boutiques et leurs entrées en contre bas. Aujourd’hui, ce sont des boutiques de déco, de tatouages, des galeries d’art et surtout des bars et des restaurants. Malgré le temps gris, les quais sont animés. Nous décidons de faire notre pause ici et nous nous installons à la terrasse d’un restaurant pour déjeuner.

DSC09267               DSC09268

DSC09269                DSC09270

Après ce petit break, c’est la PETITE SIRENE qu’il nous faut aller admirer. Pour cela, nous finissons de traverser le quartier de NYHAVN, nous longeons les quais du port et traversons un très joli jardin. Au loin, des attroupements nous indiquent  que nous sommes arrivés. Tant mieux, car après notre pause, même notre marche rapide n’a pas réussi à nous réchauffer. Une fois sur place, il faut attendre une opportunité pour immortaliser LA PETITE SIRENE car les touristes sont nombreux pour les photos.

DSC09272                                      DSC09274

Nous repartons en direction du centre en traversant une immense citadelle la KASTELLET, entourée de douves, propriété de l’armée et dont les remparts ont été aménagés en promenades. Au bout de la citadelle nous nous arrêtons pour une courte pause devant la fontaine de GEFLON, déesse scandinave à la tête d’un attelage de bœufs.

                                                         DSC09276

En chemin,nous traverson un vieux quartier et  c’est le château de ROSENBORG SLOT avec sa combinaison de pignons, de tourelles et de douves qui se profile au loin. Egalement ancienne résidence royale. Ils avaient des sous avant !!!! Aujourd’hui un musée qui permet de visiter des suites royales. Au sous-sol, est conservé le trésor royal qui est constitué de joyaux et de tenues d’apparat. Nous traversons les jardins qui sont au pied des douves et nous arrivons à l’entrée de la caserne militaire qui jouxte le château. Ici réside également la garde royale de la reine.

DSC09279             DSC09280

Nous commençons un peu à fatiguer. Il faut dire que depuis ce matin, nous n’arrêtons pas. Si nous avions su, nous aurions pris nos vélos, moins fatiguant et surtout plus rapide. En effet, ici les vélos sont transportables dans les trains.

Nous continuons notre route pour arriver au QUARTIER LATIN. Il doit son nom à l’ancien campus, ses bouquinistes, ses cafés et ses ruelles pittoresques. Au centre du quartier, la ROUND TOWER, la tour ronde qui est le plus vieil observatoire astronomique d’Europe, encore en activité. 35m de haut et un télescope de 3m. Pas à la visite.

DSC09281                                  DSC09282

Cette fois, nous en avons plein les bottes. 18h30, il est temps de retrouver la gare. Les 35mn de trajet vont nous permettre de récupérer avant une nouvelle petite marche jusqu’au camping-car où Eden doit nous attendre impatiemment. 20h. un dernier effort pour une balade en forêt pour le bien être de toutou et c’est l’apéro bien mérité.

Au secours, notre réserve se réduit à peau de chagrin !!! Il ne reste qu'un sauterne et un pinot gris vendange tardive; Sniff

Ce soir pas question de traîner car demain nous repartons pour une deuxième journée sur COPENHAGUE.

06 mai 2017

COPENHAGUE 2

VAERLOSE, ciel de traîne, douceur, éclaircies, grand ciel bleu et chaleur !!!!! Nous finirons la journée en teeshirt.

10h départ pour COPENHAGUE. Nous allons essayer de nous rapprocher du centre, voir essayer de nous garer dans le centre. On verra bien. Nous prenons le camping-car pour rejoindre la SUEDE en fin de journée.

10h45, parfait, nous trouvons une place suffisamment longue et juste à côté du parlement. Donc à proximité du centre. Le but, ce matin, c’est d’être à 12h devant l’AMALIENBORG SLOT, résidence de l’actuelle reine MARGRETHE II du Danemark. Le palais s'articule autour d'une grande place avec 4 grandes ailes. Sobre sans plus.

DSC09286                         DSC09287

DSC09288                    DSC09289

 

Devant chaque entrée, un soldat de la garde royale.

DSC09290                    DSC09293                    DSC09295

En effet, chaque jour, la place est fermée à la circulation pour la relève de la garde royale. Un service d’ordre gère la foule. La relève part tous les jours à 11h 30 de la caserne située à côté du château de ROSENBORG SLOT pour rejoindre à pied et au pas la résidence royale. Elle traverse les rues qui la séparent de la résidence, accompagnée par un supérieur et la police. Elle arrive sur place royale.

DSC09299              DSC09300

DSC09301                              DSC09304

Là, les manœuvres de relève s’exécutent jusqu’à 13H sous l’œil des touristes très nombreux.

DSC09311                                    DSC09314

DSC09319                                         DSC09326

DSC09328                                      DSC09332

                                                  DSC09334

L’ancienne relève repart à pied à travers rues jusqu’à la caserne et la police rend la place à la circulation.

                                                DSC09342

En repartant, comme nous sommes à côté et spécialement pour la famille DUQUENOY, nous nous dirigeons vers MARMORKIRK. Ancienne église royale, toute en marbre gris, vert avec une coupole de 3m de diamètre.

DSC09284        DSC09345                DSC09346

                                                          DSC09347

En sortant, un autre bâtiment attire notre attention. Il a des coupoles dorées. Une autre église, spécialement pour LES DUQUEUX. Alors là, c’est nouveau. C’est une église orthodoxe. On n’avait pas encore fait. Curieux, nous entrons. Interdit de photographier. Une cérémonie de baptêmes se déroule. Nous assistons quelques instants, très intéressés à l’évènement et quittons l’édifice juste après que l’enfant ait été trempé intégralement nu dans les fonds baptismaux. Un peu violent pour bébé. Mais bon.

DSC09285                                                   DSC09350

Au sortir de l’église, nous tombons les polaires. Pas mal ! Hein ! et sous la chaleur et le soleil nous retraversons le quartier de NYHAVN. Il est encore plus charmant sous le soleil et Gégé ne résiste pas à faire une photo.

DSC09352                           DSC09353

                                                  DSC09354

Nous revenons vers le camping-car et nous le déplaçons sur le quartier de CHRISTIANSHAVN. Nous trouvons à nous garer très facilement le long d’un petit canal.

Nous rejoignons rapidement le quartier de CHRISTIANSHAVN. C’est une enclave dans COPENHAGUE sillonnée de petits canaux où sont accostées des embarcations. Comme dans NYHAVN le quartier est animé, sur les quais les terrasses fleurissent et les gens sont attablés. Nous commençons notre visite par une nouvelle église qui a la particularité d’avoir une tour en spirale. On y accède grâce au 400 marches en bois qui sont à l’intérieur (attention à la tête c’est étroit et plein de 1/ 2 paliers) et les 150 dernières longent la paroi extérieure, se rétrécissant jusqu’à quasiment disparaître. Sa flèche est colorée.

DSC09355                               DSC09356                           DSC09358

La vue est impressionnante de là-haut

DSC09365             DSC09366

On aperçoit même notre camping car au bor du canal

DSC09367                                      DSC09368

L’intérieur de l’église possède un grand orgue délicatement sculpté dans le bois.

DSC09361                                   DSC09362

Pour terminer notre découverte, nous terminons par une flânerie dans ce quartier typique habités par les anticonformistes de tout bord, les squatters et les dealers qui ont pignon sur rue même la journée.

L’accès principal se fait par la rue PRINSESSEGRADE et là c’est un univers incroyable qui s’ouvre à nous et de plus classé au patrimoine de l’UNESCO Une ancienne caserne de 41ha squattée, taguée, transformée en squat. Au milieu, de petites maisonnettes, un peu délabrées, avec des jardinets, des baraques retapées, des bars, des étalages de bijoux et à chaque mètre des vendeurs d’herbe et de cigarettes qui comptent leur recette. On a l’impression d’être tombé dans un autre monde. Nous croisons des personnalités très hétéroclites (jeunes, vieilles, un peu abîmées par la vie et l’herbe, en habillées de cuir ou hippies).

DSC09370                                             DSC09371

DSC09372                                     DSC09373

DSC09374                                                 DSC09375

Voilà, après ce bain de foule un peu particulier, nous finissons la journée attablés devant une bonne bière avant de reprendre notre route en direction de la Suède.

16h nous quittons COPENHAGUE pour emprunter un tunnel sous la mer de 3km

DSC09376                                 DSC09377

DSC09382                                   DSC09383

et un pont de 7,8km qui relie le Danemark à la Suède. C’est un bel ouvrage avec 2 niveaux de circulation. Au-dessus les voitures et au-dessous les trains.

DSC09389                               DSC09390

DSC09399                           DSC09400

16h25 nous mettons les roues sur le sol suédois.

                                                   DSC09396

Nous rejoignons MALMO pour faire quelques courses et de gasoil. Un peu galère, il faut refaire ses repères. Nous avons du mal à trouver une petite surface. Ouf un LIDL . Sauvés pour ce weekend.  Nous revenons sur LIMHAMN afin de passer la nuit sur une aire afin de faire le plein d’eau. Le coin est sympa, sur le port et face au pont que nous venons de traverser. Nous aurons droit au coucher de soleil pour l’apéro.

                                                          20170506_202408

Et oui, LES DUQUEUX , il n’y a pas que les églises.

Attention, en Norvège, ce ne sera que des fjords !!!!!! J

07 mai 2017

Les jours ne se ressemblent pas. Après le coucher soleil hier au soir, aujourd’hui c’est gris, nuageux et des averses de pluie. Ça tombe bien nous n’avons rien prévu pour aujourd’hui à part la farniente. Dans la journée le soleil a refait son apparition. 17h nous avons passé la journée à faire la mise à jour du blog, les comptes, les mots fléchés, etc …..

Il est temps de partir si on ne veut pas payer une seconde nuit. Nous allons trouver un petit coin tranquille pour suivre la soirée des élections.

A bientôt

Posté par chantal_gerard à 21:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2017

27 - 28 - 29 - 30 avril 2017 et 01 mai 2017

27 avril 2017

Nous quittons AMSTERDAM pour prendre la direction de HAMBOURG (Allemagne), il est 12h30.

Petite pause toujours en Hollande à GRONINGEN, il est déjà 15h passé.

16h c’est reparti et à 16h45 nous passons la frontière. Nous sommes en Allemagne. Comme nous sommes sur l’autoroute, aucune douane, juste un panneau qui nous signale que nous venons d’entrer sur le territoire allemand.

19h arrêt pour la nuit à SITTENSEN. Nous avons fait 439 km et il nous reste environ une quarantaine de Km à parcourir jusqu’à HAMBOURG.

Le village est sympa. Nous sommes en lisière d’un petit parc d’un côté et en face un étang et des espaces verts.

La ballade pour EDEN s’impose car le cadre est agréable..

La soirée s’achève avec l’apéro et la télé.

 

28 avril 2017

Le ciel est toujours gris, il se met à pleuvoir et la température est de 10°

11h45 !! Hé oui, nous prenons notre temps. Quelques courses avant de partir.

Nous prenons la direction d’HAMBOURG. Nous avons choisi une aire de camping-car à la périphérie de la ville afin de prendre le bus.

14h nous arrivons à l’entrée de l’aire de camping-cars un peu septiques car le terrain semble un peu à l’abandon. Nous entrons et très vite nous comprenons que l’aire s’est transformée en aire de manouches. Nous repartons rapidement. Tant pis, nous entrerons dans HAMBOURG. Nous avons l’adresse de 2 autres aires d’une capacité chacune de 20 et 60 camping-cars. Ce n’est pas le top, mais c’est en plein centre et pour visiter la ville, ça fera l’affaire.

Après avoir tourné en rond, fait des allers et retours, les 2 aires sont complètes.

16h, complètement dégoûtés, nous quittons HAMBOURG. Tant pis, nous essayerons de nous y arrêter au retour.

C’est parti pour PUTTGARDEN où un ferry nous attend pour entrer au DANEMARK.

19h45, il commence à être tard et il est temps de trouver une place pour dormir. Hé oui, de vrais manouches, chaque jour un autre endroit. Un peu fatigant mais c’est notre truc.

Nous ne sommes qu’à 12 km du ferry mais tant pis, trop tard pour continuer. Nous décidons de nous poser à GROSENBRODE où une aire est signalée avec tous les services, y compris le WIFI.

Alors là, une galère complète. Un festival. Nous arrivons sur un parking avec une caisse automatique. Le tout à proximité du port. Quelques campings cars stationnent déjà. Il tombe des cordes. Comme d’hab.

Gérard va voir la borne automatique. Elle ne prend que les espèces (pièces et billets). 10 € la nuit. Il ne prend pas le temps de tout lire, pense que la machine rend la monnaie, introduit 20€ et hop perdu !!!

On nous compte 2 nuits mais le pire c’est que l’eau est en plus, l’électricité aussi, pas de douche et rien pour vider les WC et surtout pas de code d’accès WIFI sur le ticket.

La soirée a été un peu houleuse. Nous avons eu l’impression d’être vraiment arnaqués.

Terminé. Maintenant, nous nous débrouillerons autrement. Fini l’arnaque aux touristes.

 

29 avril 2017

Réveil à GROSENBRODE sous la pluie et le gris.

La matinée se passe en rangement, ménage, mise à jour du voyage, du blog, etc ….

14h, le ciel semble se dégager, la pluie s’arrête et des coins de ciel bleu apparaissent.

Nous décidons de bouger en direction de PUTTGARDEN car nous n’avons aucune idée de la fréquence et des horaires des ferries pour passer au DANEMARK.

Pendant le trajet, nous traversons une très jolie région et entre autre le pont de FEHMANN. Dessous, la mer est bleu et calme et le soleil nous fait des clins d’œil et réchauffe notre camping-car. Aux alentours des marais avec des oiseaux.

14h45 nous arrivons à PUTTGARDEN. Gérard prend la file des camions et cars. Il se dirige vers le bureau pour récupérer les billets et les horaires. Il revient, il n’a rien compris de ce que la caissière lui a dit. Je m’y colle et j’y retourne. En fait, nous sommes dans la mauvaise file. Il nous faut faire demi-tour et passer de l’autre côté avec les voitures et caravanes.

Aussitôt dit aussitôt fait. Nous passons le péage et nous voici en attente de l’embarquement dans la file n°6.

Nous embarquons sur le PRINCESSE BENEDIKTE à 15h15 et pour une traversée de 45mn.

DSC08962  DSC08963   DSC08967

16h15, ROBYHAVN nous débarquons et nous mettons les roues sur le sol danois.

Quelques douaniers à la sortie du ferry mais pour nous c’est un laisser passer sans formalités.

Nous poursuivons notre route pendant quelques KM pour arriver à MARIBO où nous allons essayer de faire une halte nocturne et découvrir un nouvel environnement et de nouvelles règles de vie.

Comme il est de bonne heure, nous en profitons pour un arrêt à la cathédrale (elle est fermée, nous reviendrons demain avant de partir) et un tour de lac avec EDEN. Le coin est magnifique (classé NATURA 2000) avec une réserve naturelle d’oiseaux et émaillé de petites îles. les oiseaux sont rois et s'installent de partout.

DSC08969 DSC08970 DSC08971

Nous sortons du bourg pour trouver un coin tranquille pour la nuit mais comme la zone est protégée il n’y a pas beaucoup de possibilités pour s’arrêter. Au cours de nos allers et retour, nous croisons des faisans et des faisanes aux abords des jardins, sur les routes et dans les champs. Ils semblent peu effarouchés.. Nous apercevons 2 biches dans le terrain d’une propriété. Sans compter sur les oies et canards sauvages qui se promènent avec leur petite famille.

DSC08976             DSC08978

Nous apercevons une école avec un parking au milieu de grands espaces verts, un petit bois et un petit bras d’eau qui fait partie du lac.

Parfait pour la nuit.

 

30 avril 2017

Le soleil et le ciel bleu semblent vouloir nous accueillir au DANEMARK. Par contre, un petit vent du Nord souffle.

Ca matin, en sortant EDEN vers 8h, Gérard, s’est retrouvée face à face avec 2 biches. C’est assez incroyable de voire ce genre d’espèce proche des habitations. Avant de partir, il a essayé de les retrouver pour une photo mais sans succès. Il s’est rattrapé sur les oies !!!

DSC08980                                    DSC08982

                                                  DSC08983

12h, nous décidons de faire un détour vers la cathédrale de MARIBO qui était fermée hier en fin d’après-midi. Elle fait partie d’un ensemble de petites maisons jaunes qui autrefois étaient un ensemble monastique. La visite est gratuite. L’intérieur est complètement différent de ce que nous avons pu voir en Belgique ou en Hollande. Plus de simplicité, plus de sobriété.

DSC08986           DSC08988                        DSC08991                                                                      DSC08993

En sortant de la visite, nous décidons d’aller faire un petit tour au bord de la mer, histoire de voir à quoi ressemblent les plages du pays.

C’est à MARIELYST que nous ferons la ballade sur la plage avec EDEN et toujours un vent très froid et très fort. Rien à voir avec nos plages bretonnes. Ils peuvent toujours s’aligner.

                                                                   DSC08994

Nous repartons pour rejoindre FARO, en bord de mer également où une aire est signalée. Nous prenons le temps de faire nos manœuvres d’intendance et de prendre une petite photo.

                                                             DSC08997

C’est magnifique sous le soleil. Nous allons passer d’île en  île soit par des ponts soit par des routes. Le paysage est très plat, très agricole, un peu monotone. De grosses propriétés agricoles avec des champs cultivés à pertes de vue. Les villages n'ont pas vraiment de cachet. Les maisons neuves sont en briques rouges avec des toits en éternit ou en tuiles peintes vernies de couleur noire, bleue, rouge. Quant aux maisons anciennes ce sont des longères basses avec de petites ouvertures. Les façades sont enduites de chaux blanches ou ocres et les toits sont en chaume. J'adore ! On se croirait en Normandie ou en Alsace !!!

                                                 DSC09029

Nous arrivons sur l’ILE DE MON vers 16h30.

Sur notre route, nous faisons un arrêt sur le site de FANEFJORD KIRKE. Elle se dresse toute blanche face à la mer, au bord d’une petite baie. Nous entrons et nous pouvons admirer de magnifiques fresques datant de 1350. Elles sont parfaitement conservées et donnent un air de gaieté à ce lieu.

DSC09000 DSC09001 DSC09005

DSC09007 DSC09008   DSC09010

Un peu plus loin, à quelques KM, aux abords de RODDINGE, nous nous arrêtons sur 2 sites archéologiques qui permettent d’observer des tombes mégalithiques datant de 400 à 188 a.v J.C.

Le premier, KLEKKENDE HOJ que nous avons eu du mal à trouver car nous ne savions pas ce qu’il fallait chercher. Jugez-en. Après demi-tour et aller/retour nous repérons le site. Un dôme de verdure au milieu des champs. C’est une tombe à double couloir qui mène à une chambre funéraire de 7m de long.

DSC09013                                DSC09014 DSC09015                                      DSC09017

                                                          DSC09018

Le second, KONG ASPERG HOJ qui ne se trouve pas très loin de la mer mais en bordure de chemin est plus facile à repérer. Il n’y a qu’un seul couloir et il mène à une chambre funéraire de 10m de long et 2m de large.

DSC09019                              DSC09020

DSC09021    DSC09024

La fin de la journée approche et il est temps de se poser comme chaque soir. Nous arrivons à STEGE et là, à la sortie de la ville, nous trouvons un parking en front de mer avec le soleil qui se couche. En face, espaces verts et parc. Comme de partout. En France, nous devrions adopter ce genre d’environnement.

Nous nous garons et hop nous voilà partis pour la ballade du soir d’EDEN. Au retour, apéro face à la mer !!!!!!!!!! Une bonne journée puisque le ciel bleu et le soleil ne nous ont pas quittés.

DSC09026            DSC09027

01 mai 2017

STEGE avec au réveil, toujours le soleil, le ciel bleu mais un vent abominable. Température ressentie 3°. Mais bon, c’est mieux que la flotte.

La journée commence mal. J’ai à nouveau fait tomber l’appareil qui sert à vérifier les taux de diabète de mon homme. Avec le froid, il ne déclenche pas. Donc tous les soirs, je le glisse dans la couette. Comme je bouge beaucoup la nuit, c’est parterre qu’il finit la nuit. Gérard dit que ce n’est pas grave et que nous considérerons que c’est bon tous les jours.

Pour continuer, les cuves d’eaux usées sont pleines. Il nous faut trouver un endroit pour vidanger. Du coup, seul Gérard est douché et moi je pars en robe de chambre.

Quelques KM plus loin, nous trouvons un chemin terreux pour vidanger. Pas le choix. Cela fait plusieurs fois que nous trouvons des aires avec de quoi remplir mais rien pour vidanger. Un avant-goût de la Norvège.

Bref, nous retournons sur nos pas et nous nous arrêtons à KELDBY. Gérard se gare sur le parking de l’église. Je prends ma douche et nous partons visiter l’église KELDBY KRIKE qui elle aussi à de magnifiques fresques. Ces fresques servaient à enseigner la bible aux paysans illettrés. De vraies bandes dessinées qui représentent des scènes de la bible.

DSC09034    DSC09035     DSC09036 

 

DSC09038    DSC09041

Elles ont toutes des bateaux suspendus au plafond et par contre, je n’ai pas l’explication.

C’est maintenant vers les falaises de l’ÎLE DE MON que nous nous dirigeons ou MON KLINT. Ce sont des falaises de craie certaines de 128m à pic au-dessus de la mer. Le site est grandiose. Nous partons pour une ballade ventée et nous entreprenons un circuit de 5km. Une boucle de 2,5km qui passe dans la forêt de hêtres avec des points de vue magnifiques, puis des escaliers avec 500 marches pour descendre à la plage, 2,5km à longer la plage et une remontée de l’autre côté de la boucle avec 500 marches. Malheureusement, nous n’avons pas pu longer la plage. La marée montante nous en a empêchés. Mais la ballade était malgré tout intéressante et vivifiante et au total un parcours de 2H.

DSC09046 DSC09048  DSC09052

DSC09053 DSC09057

DSC09058       DSC09060         DSC09062

                                                           DSC09067

  

Avant de reprendre notre route, une petite pause au chaud pour se restaurer, se changer.

Direction la dernière église avec de belles fresques à admirer à ELMELUNDE. Nous entrons dans  ELMELUNDE KIRKE. Comme pour les autres nous sommes admiratifs devant le travail réalisé et surtout parfaitement conservé. Il parait que les protestants trouvaient ces fresques trop catholiques. Ils ont décidé de les enduire d’une couche de chaux blanche. La poussière qui était entre les fresques et la chaux a permis cette conservation des pigments.

DSC09069  DSC09070    DSC09071

DSC09073   DSC09074  DSC09077

Voilà, pour aujourd’hui les églises c’est fini.

Nous nous dirigeons vers ULVSHAVE à l’une des extrémités de l’île pour admirer les plages et la mer. En effet, la mer y était (démontée, un super spot pour les véliplanchistes et les surfeurs), le sable blanc fin aussi (enfoui sous les galets). Je crois qu’il faut qu’ils viennent admirer nos plages du Finistère avant de parler de plage de sable fin.

Nous terminons notre journée par l’ÎLE NYORD qui est classée également NATURA 2000 pour sa réserve d’oiseaux, ses prés salés et ses marais. Une petite route et un pont relient l’Île de MON et l’Île NYORD. On a l’impression d’être au bout du monde. Une fois arrivés au village de NYORD, il nous faut laisser le camping-car sur le parking. Nous partons à pied à la découverte du village. Quelques maisons sans trop de cachet et surtout pas âme qui vive. Il faut dire que le temps ne prête pas à la flânerie. Ne vaut pas le détour même si on nous l’a vendue pour du 19éme.

Frigorifiés par le vent, nous reprenons le camping-car pour rejoindre notre halte nocturne. C’est à FASKE, sur une aire de pique-nique, en lisière de bois que nous décidons de passer la nuit.

N'hésitez pas, pour ceux qui nous lisent, à nous faire part  de vos critiques quant à nos écritures peut être trop détaillées, trop intimes, répétitives voir ennuyeuses.

Dans tous les cas, nous sommes ravis surtout que le temps à l'air de vouloir nous accompagner.

A bientôt tout le monde !

Posté par chantal_gerard à 23:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 avril 2017

25 - 26 avril 2017

25 avril 2017 AMSTERDAM A PIED

Ce matin nous ne sommes pas en avance. Comme d’hab !!. Il est 11h30.

Il faut dire que le temps nous dissuade à bouger.

Finalement nous arrivons sur AMSTERDAM à vers 12h15. Nous étions aux portes de la ville. Le GPS nous amène directement sur l’aire de camping-car à quelques minutes du centre. Un ferry nous amène directement dans le centre et ce gratuitement.

A peine installés, la pluie se remet à tomber. En attendant, nous décidons de se faire une petite pause casse-croûte très rapide et de partir découvrir la ville à pied.

Après 10mn de marche, nous arrivons au ferry. Nous embarquons. Du ferry, nous apercevons le EYE FILM INSTITUT qui a 4 salles de cinéma et des salles pour des expositions ou des congrés.

                                                           DSC08902

Nous arrivons à CENTRAL STATION. C’est à la fois une gare fluviale, une gare routière, une gare métro, un immense parking à vélo et à l’intérieure une immense galerie commerciale.

 

DSC08899                                 DSC08900 DSC08907                         DSC08961

Avant de débarquer, nous repérons notre quai pour le retour avec les horaires ainsi que la porte de sortie de la gare. Il vaut mieux.

Nous traversons la gare et nous nous retrouvons à l’extérieur avec un coup de cœur pour la gare.

DSC08908           DSC08909

Côté mer c’est un bâtiment résolument moderne et fonctionnel et côté terre un beau bâtiment avec des façades travaillées. J’adore ce concept de combinaison de l’ancien et du moderne.

Le gardien de l’aire de camping-car nous a donné un plan de la ville. Il parle très bien le Français. Cela dit, il peut nous l’offrir à 24€ la nuit il n’y perd pas. Mais bon c’est sympa quand même car il faut savoir qu’en Hollande les points I sont privés. Du coup, ils vendent les plans et diverses informations. Spéciale non ????

Après avoir admiré CENTRAL STATION, nous passons près de l’église St NICOLAS.

                                                                           DSC08911

Nous empruntons l’artère principale, bordée de canaux, sur laquelle se trouve l’ancienne BOURSE et nous nous dirigeons vers la place DAM qui est le cœur d’AMSTERDAM.

DSC08912 DSC08914  DSC08916

Autour de la place :

le PALAIS ROYAL (qui ne sert que pour les cérémonies)

                                                               DSC08919

la NIEUWE KERK (nouvelle église) où s’est déroulé le sacre de souverains. Comme toujours payante car expo. Je me demande comment font les personnes qui veulent juste aller prier ????

DSC08920                        DSC08921

La MAISON MADAME TUSSAUDS, musée de cire

                                                                   DSC08923

Le monument national

                                                              DSC08918

Plus loin, nous nous enfonçons dans les petites rues commerçantes et nous en profitons pour faire l’achat de 2 paires de gants en laine car il fait vraiment très froid.

Finalement nous arrivons à la NIEUWMARKT (nouveau marché) avec le bâtiment du WAAG aux multiples tours et qui faisait partie des fortifications de la ville et de bâtiment des POIDS et MESURES.

                                                       DSC08925

Nous nous mettons ensuite à la recherche de l’OUDE KERK ou vieille église. Elle trône au milieu du QUARTIER ROUGE. Insolite comme emplacement.

Ici c’est le quartier mythique d’AMSTERDAM avec ses vitrines aux rideaux et néons rouges. La plupart sont tirés et éteints. Il est beaucoup trop tôt. Le quartier s’étend autour de l’OUDE KERK et entre les 2 canaux qui ceinturent le quartier.

DSC08924  DSC08926 DSC08927 DSC08929

Le quartier est animé avec des restos, des bars, des sex shops, cabarets érotiques, etc…. Il est agréable et se prête très bien à la flânerie.

Nous décidons de rester souper sur place afin de profiter de l’ambiance du soir.

Nous trouvons une pizzéria qui nous permet de nous mettre un peu au chaud car en plus du froid nous venons de prendre une rincée.

Vers 20h nous reprenons la direction du QUARTIER ROUGE et là petites lanternes ou néons rouges sont allumés. Beaucoup de vitrines sont encore fermées. Celles qui sont ouvertes laissent voir de jeunes et jolies filles partiellement dénudées ou de moins jeunes et moins bien conservées !!!!.

Interdiction de photographier !!!

Il semblerait que le gouvernement combatte la prostitution. Elle a baissé de 20%. Beaucoup de vitrines sont fermées ou transformées en galeries d’art.

Il est temps de rentrer et de reprendre notre ferry. Nous arrivons au camping-car vers 21h30. Une bonne journée.

26 avril 2017 AMSTERDAM A VELO

10° Ciel bleu mais de gros nuages menaçants.

Comme hier, il nous a fallu attendre que la pluie cesse pour partir.

11h30 nous faisons le trajet de quelques minutes qui nous séparent du ferry.  Je trouve ça chouette comme transport.

Nous arrivons à CENTRAL STATION et le temps a l’air de se maintenir.

Nous décidons de longer les quais en direction des quartiers ouest afin de découvrir une autre partie de la ville.

En route, nous trouvons la BIBLIOTHEQUE, bâtiment insolite au milieu du port et en contraste complet avec, sur l’autre quai, le Musée Maritime et son 3 mâts.

DSC08931 DSC08932 DSC08936

DSC08938 DSC08934 DSC08935

DSC08937

Nous continuons notre route et de canaux en canaux, nous arrivons chez le DIAMANTAIRE GASSAN qui ouvre chaque jour une partie de ses ateliers aux touristes. La visite est gratuite, il suffit de se présenter à l’accueil pour obtenir un badge et d’attendre qu’on vienne nous chercher.

DSC08940 DSC08941 DSC08942

                                                        DSC08943  DSC08946

Au cours de la visite, l’hôtesse nous explique les formes, les poids, les couleurs, la clarté et les origines des diamants. Ensuite, nous pouvons voir des ouvrières en train de polir les diamants afin de faire les facettes. Un travail de micro précision. Nous avons accès à de petites salles où sont exposés de magnifiques bijoux. Puis, on nous invite à rejoindre l’hôtesse, et c’est là que le piège à touristes commence, qui nous rappelle les propriétés des diamants. Nous avons droit à apprécier visuellement quelques diamants et ensuite l’hôtesse sort des écrins où s’étalent bagues, colliers, bracelets, boucles d’oreilles. De véritables merveilles. Les prix aussi. Mais rassurez-vous Gérard reste impassible. Visite intéressante tout de même.

DSC08947                        DSC08948                                                            DSC08952

Nous repartons à la découverte des quartiers entre coupés de canaux et de ponts qui se lèvent à tout bout de champ.

Nous arrivons vers le quartier ouest avec son église WESTERKERK très typique extérieurement et miracle, pas du tout payante. L’intérieur est très sobre mais l’orgue est magnifique.

  DSC08956    DSC08955                 DSC08958 DSC08959              DSC08960

A la sortie de l’église, c’est la neige qui nous attend. Décidément, nous n’avons pas de chance. Courageux, nous partons à la recherche du GAY MOMUMENT. Il se trouve derrière l’église. Nous avons du mal à le trouver car ce sont 3 triangles de granit rose et qui sont là pour rappeler la déportation des homosexuels sous la période nazi et le port de l’étoile rose qui leur était imposé. Dommage, il n’est pas mis en valeur, aucune inscription et comble du comble les forains du marché s’en serve pour poser leur matériel. Je trouve cela indécent.

Direction le MUSEE DE LA TULIPE. Alors là, nous nous sommes pommés. Introuvable. Pourtant en Hollande les gens sont serrviables. Dès qu'ils voient que nous sommes perdus, très spontanément ils vous aident.

Nous décidons de rentrer car la pluie fait suite à la neige. De plus, le quartier où nous sommes est très bruyant avec beaucoup de circulation. Nous passons tantôt de pistes cyclables à pas de piste. Il faut savoir qu’ici les vélos circulent à vive allure et les voitures aussi. Trams, voitures, vélos, piétons tout se croise et s’entrecroise. On a intérêt à faire attention.

Finalement, nous arrivons à CENTRAL STATION pour reprendre notre ferry et nous poser au chaud. Il est 16h30. Sans regret car le reste de l’après-midi se poursuit avec la pluie.

Voilà, dernière soirée à AMSTERDAM, nous reprenons la route demain matin en direction de l’Allemagne et plus particulièrement à HAMBOURG ;

Alors à bientôt et rendez-vous à HAMBOURG ;

Posté par chantal_gerard à 22:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]